Formule 1 L'Allemand confirme son bon début de saison.

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix de Bahreïn, sa deuxième victoire cette saison en F1, devant son principal rival, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes).

Il s'agit de la 44e victoire en GP pour Vettel, qui avait renoué avec le succès en Australie fin mars, après dix-huit mois de disette pour lui et son écurie.

Hamilton, qui pointe à six secondes, pourra regretter la pénalité de cinq secondes dont il a écopé pour avoir freiné devant l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) en entrant aux stands.

L'autre Mercedes du Finlandais Valtteri Bottas, parti en pole position, complète le podium, devant son compatriote Kimi Räikkönen (Ferrari), Ricciardo et le Brésilien Felipe Massa (Williams).

La course a été neutralisée par la voiture de sécurité entre les 13e et 17e tours à la suite d'un accrochage entre le Canadien Lance Stroll (Williams) et l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Toro Rosso).

Juste avant cela, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), victime d'un problème de freins, était sorti de la piste et le Danois Kevin Magnussen (Haas) avait abandonné après une panne.

Le Suédois Marcus Ericsson (Sauber) et l'Espagnol Fernando Alonso ont également jeté l'éponge à quelques tours seulement de l'arrivée.

Le Belge Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda) n'a, lui, pas pris le départ à cause d'un nouveau problème de moteur.