Formule 1

Les commissaires sportifs ont fait preuve de clémence à l’égard du Britannique.

Quelques heures après l’arrivée du Grand Prix d’Allemagne, une question s’est posée dans le paddock de Hockenheim: Lewis Hamilton allait-il perdre sa victoire acquise au terme d’une folle remontée ?

Le Britannique était en effet dans le collimateur des commissaires sportifs pour avoir coupé la piste à l’entrée de la pitlane au 52e tour et être passé derrière le bollard, ce qui est interdit par le règlement. On se rappelle que lors du Grand Prix d’Espagne 2017, Pascal Wehrlein avait écopé d’une pénalité de 5 secondes pour un incident similaire.

Finalement, le quadruple champion du monde n’a pas été inquiété outre-mesure et s’en tire avec une simple réprimande. Il conserve naturellement sa victoire allemande. Hamilton s’était imposé devant Valtteri Bottas (Mercedes) et Kimi Räikkönen (Ferrari) après s’être élancé depuis la 14e position, non sans profiter de l’abandon sur sortie de piste de Sebastian Vettel (Ferrari) qui menait le Grand Prix depuis le départ.