Formule 1

L'Allemand Sebastien Vettel (Ferrari) a remporté le Grand Prix de Hongrie de Formule 1, 11e des 20 épreuves de la saison, dimanche sur le circuit de l'Hungaroring (4,381km) à Budapest, reprenant quelque peu le large en tête du classement des pilotes. Son plus proche poursuivant, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a du se contenter de la 4e place sur l'étroit circuit sinueux devant laisser passer son coéquipier finlandais Valtteri Bottas sur la ligne.

Parti en 8e position sur la grille de départ, Stoffel Vandoorne (McLaren) a pris la 10e place empochant du coup son premier point en Formule 1. Un long arrêt au stand à la mi-course a coûté de précieuses secondes, Vandoorne, alors 6e, s'étant arrêté trop loin sur les marques, mais le pilote bruxellois réussit son meilleur résultat.

C'est la 46e victoire de Sebastien Vettel, parti en pole position, et la 4e cette saison. Pour son 50e Grand Prix chez Ferrari, Vettel a devancé son coéquipier chez Ferrari, le Finlandais Kimi Raïkkönen. Derrière les deux Ferrari, les deux Mercedes ont fini 3e pour Bottas et 4e pour Hamilton dans une course très tactique. Mercedes a en effet laissé Hamilton dépasser d'abord Bottas pour tenter d'aller chercher les Ferrari devant, mais si le coup ne réussissait pas Bottas devait terminer 3e. Lewis Hamilton a ainsi laissé passer son coéquipier dans le dernier virage pour la 3e place.

L'Espagnol Fernando Alonso, coéquipier de Vandoorne chez McLaren, signe son meilleur résultat de la saison aussi: 6e avec en prime le record du tour.

Le Britannique Paul di Resta (Williams) avait remplacé le Brésilien Felipe Massa, malade, pour les qualifications. Pour son premier GP depuis 2013 (il a roulé pour Force India de 2011 à 2013), a du abandonner à 7 tours de la fin.

Dès les premiers virages, l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) a été contraint à l'abandon après un contact avec son ... coéquipier le Néerlandais Max Verstappen ayant déjanté sa roue arrière-gauche. Verstappen a été pénalisé de 10 secondes et Ricciardo a lâché à la raido: "Quelqu'un m'a touché. Si c'est celui à qui je pense, c'est un vrai c..", exigeant des excuses de son coéquipier à l'issue de la course. Le Français Romain Grosjean (Haas) a été contraint aussi à l'abandon au 22e tour.

Alors qu'Hamilton était revenu à 1 point avant ce GP de Hongrie, Sebastien Vettel (202 points) possède désormais 14 points d'avance sur le Britannique (188) en tête du championnat du monde. Valtteri Bottas est 3e avec 169 points

Après une mini-trêve, le prochain rendez-vous est prévu le 27 août à Spa-Francorchamps pour le Grand Prix de Belgique.

REVIVEZ LE GP