Formule 1

La McLaren-Honda N°2 de Stoffel Vandoorne a été contrainte à l'abandon après une sortie de piste. Ferrari s'offre un doublé avec la première place de Vettel et la deuxième de Raikonen.

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix de Monaco, sa troisième victoire en six courses cette saison, confortant ainsi sa place de leader du Championnat du monde de Formule 1.

Il a devancé sur la ligne son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen, qui s'élançait de la pole position pour la première fois en 129 départs, et l'Australien de Red Bull Daniel Ricciardo.

Stoffel Vandoorne a abandonné en fin de course, victime d'une sortie de piste.


Course neutralisée après un accident de Wehrlein

Le Grand Prix de Monaco a été neutralisé au 61e tour dimanche après un accrochage entre l'Allemand Pascal Wehrlein (Sauber) et le Britannique Jenson Button (McLaren-Honda).

Le premier est ensuite venu heurter une barrière dans le virage du Portier, juste avant le tunnel, terminant sa course sur la tranche, ce qui a provoqué la neutralisation de la course et le déploiement de la voiture médicale.

L'Allemand a pu être joint assez rapidement par son équipe à la radio, annonçant qu'il allait bien.

Au moment de la neutralisation, la Ferrari de l'Allemand Sebastian Vettel évoluait en tête, devant celle de son coéquipier finlandais Kimi Räikkönen et la Red Bull de l'Australien Daniel Ricciardo.

Suivez le Grand Prix de Monaco en direct à 14h.