Formule 1

La bataille entre les deux Red Bull et la Ferrari de Vettel lors des derniers tours du GP du Mexique aura pour le moins été chahutée et controversée. Sur la piste, c’est Max Verstappen qui sortait vainqueur de cette lutte à trois. 

Après avoir répondu par un geste vulgaire au gros doigt de l’Allemand, le Belgo-néerlandais a d’abord été pénalisé de cinq secondes alors qu’il s’apprêtait à monter sur le podium avec les deux pilotes Mercedes se trompant de casquettes (Nico Rosberg avait coiffé celle du vainqueur !). « OK il y a des règles, mais alors il faut les appliquer pour tout le monde, » a déclaré le pilote Red Bull. « Je ne vois pas pourquoi je suis sanctionné alors que Hamilton et Rosberg ne l’ont pas été pour avoir eux aussi gagné un avantage en coupant au départ. C’est ridicule.» Là, il n’a pas tort. « Vettel est un type frustré. Il faudrait mettre bout à bout toutes les injures qu’il profère derrière le volant. Il devrait retourner à l’école pour apprendre à parler correctement. Je vais aller lui dire deux mots. »

Mais, deux heures après l’arrivée, Sebastian Vettel qui a également injurié à la radio le directeur de course Charlie Whiting (« va te faire f… Charlie ! ») a dû rendre sa coupe à Daniel Ricciardo, cinquième sous le drapeau à damier et finalement promu à la 3ème place. L’Allemand a écopé d’une pénalité de dix secondes pour s’être défendu face à l’Australien en changeant dangereusement de ligne lors d’un freinage. « Il a fait exactement ce qu’il reproche à Max et est désormais interdit, » a expliqué Daniel, heureux de monter à nouveau sur le podium et ainsi assurer sa troisième place finale au championnat.

Bref, au terme de ce GP mouvementé, le Top 5 final est désormais le suivant : 1. Hamilton ; 2. Rosberg ; 3. Ricciardo ; 4. Verstappen ; 5. Vettel.