Formule 1

Le quadruple champion du monde s’est confié sur son avenir. Et n’est pas sûr de vouloir continuer à courir au-delà de son contrat expirant jusqu’à fin de la saison prochaine car « on n’achète pas le temps".

Lors d’une conférence de presse d’après saison organisée par son sponsor Petronas, Lewis Hamilton a évoqué son avenir face à une poignée de journalistes parmi lesquels un représentant d’Autosport.

« Je ne suis pas certain de vouloir poursuivre ma carrière en F1 au-delà de 2018 et du terme de mon contrat actuel, » a confié le Britannique. « En fait, c’est comme la météo. Je change constamment d’avis à ce sujet. J’aime toujours mon job, courir en F1, je suis certain que quoi il arrive la F1 me manquera quand j’arrêterai. Mais d’un autre côté, il y a tellement d’autres choses que je voudrais faire. Passer plus de temps avec mes amis, ma famille, voyager moins, profiter plus de la vie, découvrir de nouvelles expérience. Je sais que je pourrai toujours les faire dans cinq ans, après mes quarante ans. Mais vous savez, j’ai une tante qui est morte récemment d’un cancer. Avant de partir elle m’a confié qu’elle a toujours travaillé comme une folle en se disant qu’elle arrêterait un jour pour profiter de la vie. Et là il était trop tard. Elle n’avait plus le temps de le faire. Cela me trotte dans la tête. J’ai toujours dit que ne je courrais pas pour les records. J’ai déjà quatre titres. Il ne m’en faut pas sept. »

Selon les rumeurs, Lewis Hamilton, actuellement en négociations avec Mercedes pour le renouvellement de son contrat, aurait reçu une offre pour prolonger son bail de trois ans avec un salaire annuel de 45 millions d’euros ce qui ferait de lui le pilote le mieux payé de l’histoire. Mais comme il nous l’a confié lors du GP de Belgique: « Même avec tout l’argent du monde, on n'achète pas le temps. Et le temps c’est ce qu’il me manque le plus dans ma vie…"