Formule 1

Le Britannique remporte une course très animée, alors que son équipier Bottas menait encore à quelques tours de la fin avant de subir une crevaison. Vandoorne termine à la neuvième place.

Le Britannique devance Kimi Raïkkönen sur Ferrari et la surprise Sergio Perez sur Force India, et en profite pour prendre la tête du championnat du monde pour la première fois cette saison avec cette 63e victoire de sa carrière.

L'ancien leader du championnat Sebastian Vettel se classe quatrième, et compte désormais quatre points de retard au classement sur Hamilton, devant Carlos Sainz sur Renault. La prestation du jour est à mettre à l'actif de Charles Leclerc qui termine sixième sur sa modeste Alfa Romeo-Sauber.

Fernando Alonso, dernier après le premier tour suite à deux crevaisons sur le flanc droit, termine septième, tandis que Stoffel Vandoorne, en difficulté toute la course, a pu prendre la neuvième place.

De nombreux incidents

Cette course a été marquée par un premier tour chaotique, mais surtout par l'accident au freinage du premier virage dans le 41e tour entre les deux Red Bull, en bagarre durant toute la course.

Alors que la course a été neutralisée, Romain Grosjean a tapé le mur sous voiture de sécurité.

En tête à trois tours de la fin suite à une stratégie audacieuse, Valtteri Bottas aurait pu s'imposer mais a subi une crevaison après avoir roulé sur un débris présent sur la piste.


Vettel finalement sur le podium ?

Des pénalités pourraient tomber, le podium de Pérez menacé.

Sebastian Vettel pourrait récupérer la 3e place et trois points suite à une irrégularité dans le chef du pilote Force India

Le classement du GP d’Azerbaïdjan pourrait encore être modifié. Les commissaires sportifs enquêtent à l’instant sur plusieurs dossiers et les pilotes faisaient la queue pour être entendus.

Les premiers convoqués ont été Kimi Raikkonen et Esteban Ocon pour leur accrochage du premier tour. Mais on doute fort que le Finlandais puisse être pénalisé pour cet incident arrivé au premier tour. Car si c’était le cas, pourquoi ne pas l’avoir puni plus tôt?

Les deux autres pilotes qui vont devoir s’expliquer, devant les officiels puis leurs patrons, ce sont bien sûr Max Verstappen et Daniel Ricciardo. Mais là, quoi qu’il arrive, cela ne changera pas le classement.

Par contre, le Mexicain Sergio Pérez pourrait devoir laisser sa troisième place à Sebastian Vettel pour avoir utilisé son DRS alors qu’il n’y était pas autorisé. A un moment du GP, la direction de course a fait savoir aux teams que le système de détection ne fonctionnait pas et que c’était aux écuries de signaler à leurs pilotes quand ils pouvaient utiliser leur aileron arrière amovible pour tenter de doubler. Et apparemment Force India n’aurait pas respecté la règle disant que l’on peut seulement utiliser le DRS dans certaines zones, quand vous êtes à moins d’une seconde de la voiture devant vous.


Revivez la course