Jenson Button s'impose au GP de Belgique

AFP Publié le - Mis à jour le

Formule 1 Le Britannique Jenson Button (McLaren) a remporté le Grand Prix de Belgique de Formule 1, 12e manche de la saison 2012, devant l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps, près de Liège.

"Je n'arrive pas à m'y habituer. Ce circuit est tellement spécial pour tous les pilotes que gagner ici, en menant de bout en bout, c'est vraiment spécial. Surtout cette saison où tout n'a pas toujours été facile pour moi. On va un peu faire la fête avant de partir pour Monza où on va essayer de refaire la même chose", a dit Button sur le podium", interrogé par l'ex-champion belge Jacky Ickx.

Au classement du championnat, Vettel fait la bonne affaire du jour en revenant de 42 à 24 points de Fernando Alonso, éliminé dès le départ mais toujours en tête, malgré son premier résultat nul de la saison. L'Espagnol était toujours rentré dans le Top 10, lors des 11 premières manches.

"C'était une course folle, je suis parti de la 11e place et on a eu une bonne stratégie, la voiture était très performante, je me suis bien amusé, surtout quand je me suis battu avec Michael (Schumacher). J'ai hâte de revenir ici l'an prochain, ce circuit est incroyable", a dit Vettel.

Parti de la pole position, Button a fait une course parfaite, de bout en bout, et a bien géré ses pneus, ne faisant qu'un seul arrêt au stand, comme Vettel, pour remporter sa 14e victoire en F1 et la deuxième de 2012, après le GP d'Australie à Melbourne en ouverture de la saison.

Cette course a commencé par un carambolage, dès le départ, dans lequel quatre pilotes ont été éliminés, notamment le leader du championnat, l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), et le coéquipier de Button chez McLaren, Lewis Hamilton, accroché avant le premier virage par le Français Romain Grosjean (Lotus), qu'il était en train de dépasser.

Grosjean a accroché Hamilton au départ, puis sa Lotus s'est envolée au dessus de la Ferrari d'Alonso, placée devant lui. La quatrième voiture éliminée par ce carambolage a été la Sauber du Mexicain Sergio Pérez, partie de la 2e ligne de la grille de départ.

Les quatre pilotes (McLaren)concernés par le carambolage du départ sont sortis indemnes et beaucoup de débris ont ensuite été déblayés par les commissaires de course, pendant les quatre tours de neutralisation de la course par la voiture de sécurité.

Publicité clickBoxBanner