La seule femme en F1 hors de danger

AFP Publié le - Mis à jour le

Formule 1

Dans un communiqué, Marussia, l'écurie de Maria De Villota, se veut rassurante. Les nouvelles sur l'état de santé de la pilote sont meilleures que ce qui avait été indiqué dans la matinée. "Suite à l'accident de ce matin, l'équipe est en mesure de confirmer que Maria a été transférée par ambulance de l'aérodrome de Duxford, où l'accident est survenu, à l'hôpital Addenbrooke, à Cambridge", explique l'écurie dans son communiqué.

"Depuis son arrivée à hôpital, vers 10h45, Maria a reçu la meilleure attention médicale possible, dans ce centre qui est le plus important de la région en termes de traumatisme. Maria est consciente et les examens médicaux se poursuivent. Le team attendra la conclusion de ses évaluations pour apporter des commentaires supplémentaires. La priorité de l'équipe en ce moment est Maria et sa famille", a indiqué Marussia.

L'Espagnole Maria De Villota, pilote d'essai de Marussia F1 (ex-Virgin), a été gravement blessée mardi matin lors d'une séance de tests en ligne droite, sur la base aérienne de Duxford, avant le Grand Prix de Grande-Bretagne prévu dimanche, a annoncé l'écurie de Formule 1.

Un porte-parole du service d'ambulance qui l'a évacuée a estimé que la vie de la pilote espagnole était "en danger", après cet accident inexplicable dès le début de cette séance d'essais.

Un journaliste de la BBC, Chris Mann, était présent sur les lieux: "Elle est montée dans la voiture et a fait un premier essai à près de 300 km/h, sous la pluie. Elle est revenue dans la zone où on se trouvait avec les ingénieurs, a ralenti, puis tout d'un coup elle a accéléré, d'une manière inexplicable, est passée au milieu des gens et s'est fracassée contre le côté du camion".

"Le haut de la voiture et son casque ont pris l'essentiel du choc. Les pompiers sont intervenus en quelques secondes et l'ambulance en quelques minutes. Au bout d'un moment, on a vu qu'elle bougeait les mains, mais elle semblait inconsciente et incapable de bouger pendant un long moment", a-t-il ajouté.

C'était sa première sortie en tant que pilote d'essai, afin de tester un nouveau package aérodynamique sur la Marussia que piloteront le Français Charles Pic et l'Allemand Timo Glock à partir de vendredi sur le circuit de Silverstone, en vue du GP de Grande-Bretagne dimanche, 8e manche du Championnat du monde de F1.

Publicité clickBoxBanner