Formule 1

Le pilote allemand remporte la deuxième course de la saison à Bahreïn. Il devance les deux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton.

Le pilote numéro un de la Scuderia Ferrari a évité tous les problèmes pour rejoindre le drapeau à damiers sans encombre. Tout le monde ne peut pas en dire autant.

Dès le deuxième tour, Daniel Ricciardo rangeait sa Red Bull sur le bas côté, tandis que Max Verstappen s'accrochait avec Lewis Hamilton, parti neuvième suite à une pénalité de grille pour un changement de boîte de vitesse. Le Néerlandais allait lui aussi devoir renoncer. Très mauvais week-end donc pour les Red Bull.

Sur une stratégie décalée, le champion du monde en titre Lewis Hamilton a signé une remontée pour terminer sur le podium, sur lequel il monte à la troisième place. Derrière son équipier Valtteri Bottas, qui n'aura jamais inquiété Sebastian Vettel si ce n'est en toute fin de course.

Derrière ce trio, Pierre Gasly sur Toro Rosso-Honda signe une quatrième place retentissante, soit son meilleur résultat à ce jour en Formule 1 et le meilleur du moteur japonais dans l'ère hybride depuis son retour en F1 en 2015.

Après un désastre au pit stop en Australie, Kevin Magnussen (Haas) termine à la cinquième place, devant la Renault de Nico Hülkenberg. Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne ont également remonté le peloton pour se classer respectivement septième et huitième.

Marcus Ericsson signe une surprenante neuvième place grâce à une stratégie audacieuse. Bon résultat pour l'écurie Alfa Romeo-Sauber. Esteban Ocon sur Force India complète le Top-10, duquel Kimi Raïkkönen est le grand absent. Parti deuxième, le Finlandais a dû renoncer aux alentours de la mi-course en raison d'un problème lors d'un passage aux stands. Le champion du monde 2007 a renversé l'un de ses mécaniciens à l'occasion d'un arrêt.


Revivez la course