Formule 1 L'Allemand Sebastian Vettel, champion du monde 2010 de Formule 1, a évoqué dimanche dans la presse de son pays, la possibilité d'une grève des pilotes pour protester contre la nouvelle réglementation, portant notamment sur l'introduction en 2011 de l'aileron arrière ajustable.

"Si la situation s'aggrave au point de devenir dangereuse, je crois que nous avons le pouvoir de faire entendre notre position", a déclaré Vettel à l'édition dominicale du quotidien Die Welt.

"Il y a plusieurs options, jusqu'au point où nous ne courons pas si une situation dangereuse n'était pas désamorcée ou changée. Dans l'intervalle, on va ouvrir notre bouche et parler avec la Fédération internationale (FIA) pour trouver une solution raisonnable, avant d'en venir à une grève", a-t-il poursuivi.

Le pilote Red Bull, vainqueur du premier Grand Prix de la saison, avait déjà critiqué dans le passé l'introduction en 2011 de l'aileron arrière ajustable.

"Tout ce que j'ai dit, c'est qu'on est de plus en plus occupé avec tous les boutons qu'on a sur notre volant et qu'on a moins de temps à regarder ce qui se passe sur la piste alors qu'on roule à 300 km/h et cela peut-être un problème de sécurité", a-t-il expliqué.