Golf

Le Limburg Golf & Country Club, sis à Houthalen, sera le théâtre à partir de jeudi du traditionnel omnium de Belgique. La plus importante compétition du calendrier fédéral belge vaudra le détour du côté du Limbourg cette année, avec la participation annoncée de Nicolas Colsaerts. De quoi pimenter un peu plus cette épreuve qui, au fil des ans, tend à s'imposer comme un rendez-vous incontournable. Certes, le Zoutois Nicolas Vanhootegem et l'Anversois Didier de Vooght manqueront à l'appel, vu qu'ils ont un besoin urgent de réussir un bon résultat cette semaine au BMW Russian Open, épreuve commune aux deux circuits et dotée de 400000 euros.

Si le prize-money est assez dérisoire au niveau européen, on ne le dédaignerait cependant pas en Belgique, orpheline depuis trois ans de la moindre épreuve dans ces catégories. Dans ces conditions, l'Omnium Concentra de Belgique offre une occasion quasi unique de (re) découvrir une cinquantaine de pro affiliés à la PGA of Belgium, de même que les meilleurs amateurs belges.

Parmi les pro, on retrouvera Arnaud Langenaeken (Golf de la Tournette), quatre fois vainqueur de l'épreuve en pro et une fois en amateurs. « Je n'ai vraiment pas préparé spécifiquement l'Omnium, puisque je n'aurai qu'une journée d'entraînement dans les jambes après avoir réalisé un break dans ma saison » nous commentait-il.

Après avoir gagné le PGA (of Belgium...) Championship en mars, celui-ci a réussi quelques bons résultats sur l'EPD Tour, un circuit européen-satellite. « J'y ai réalisé quatre Top 10, dont une deuxième place à Hanovre. Malheureusement, mon objectif était de terminer dans les quatre premières places au général afin d'accéder directement au Challenge Tour, et je ne suis actuellement que 13e . Pour toute une série de problèmes privés, je n'ai pas disputé l'un ou l'autre tournoi, et je ne pourrai pas non plus jouer la finale...».

En fin de contrat avec la plupart de ses sponsors (Audi, Callaway, l'entreprise de construction N.E.S. et le golf de La Tournette), Arnaud Langenaeken espère encore réussir l'un ou l'autre cas d'ici la fin de la saison, qu'il considère lui-même comme de transition. « Si j'ai connu un problème de confiance ces dernières années, j'espère cependant revenir à un plus haut niveau, notamment en réussissant cette fois ma carte lors des qualifications européennes pour la saison 2004».

© Les Sports 2003