Colsaerts : entrée royale à Lytham

Hugues Feron Publié le - Mis à jour le

Golf

Nicolas Colsaerts a réalisé une excellente entrée en matière ce jeudi au British Open, disputé sur le parcours du Royal Lytham & St Annes, près de Blackpool. Contrairement à ce qui était annoncé, les conditions climatiques ne furent pas dantesques lors de cette première journée, seule une légère brise et quelques gouttes de pluie venant rappeler que l’on se trouvait bien sur un links "old school" britannique.

"Vu les conditions relativement clémentes, nous avons revu tout le plan de jeu, en utilisant plus les bois et le driver. Nicolas, bien remis en swing par son coach Michel Vanmeerbeek en début de semaine, était proche de la perfection au niveau technique", nous confiait hier Vincent Borremans, le manager de Colsaerts, présent sur place avec tout son staff, de même que de nombreux supporters belges.

Epargné par les rafales de vent, le "Belgian Bomber" a ainsi pu déployer son jeu, réalisant directement un petit exploit sur le trou n°2, un par 4 de 440 mètres. Il y a en effet rentré son coup de fer 8 de 174 mètres (!) pour un improbable eagle, le premier sur ce trou dans l’histoire du British Open. S’il commettra un bogey - le seul de sa partie - sur le trou suivant, Colsaerts, en pleine confiance, a ensuite maîtrisé son sujet de par(t) en par(t), touchant un maximum de greens en régulation (16 sur 18) et rentrant quatre de ses nombreuses occasions de birdies.

Résultat des courses : une superbe carte de 65 (-5) qui permet au Bruxellois de 29 ans de partager la deuxième place provisoire avec l’Ecossais Paul Lawrie et l’Américain Zach Johnson, vainqueur dimanche dernier en play-off du John Deere Classic sur le PGA Tour.

Ces trois joueurs ne sont qu’à un coup du leader Adam Scott (-6). L’Australien, auteur de huit birdies, était en lice pour égaliser la meilleure carte rentrée lors d’un British Open (63), avant de commettre un bogey sur le périlleux "finishing hole" du Royal Lytham.

De son côté, Tiger Woods est bien en embuscade, à trois coups en dessous du par. S’il s’est montré le meilleur sur le "front nine" (-4 à l’issue des 9 premiers trous), l’ex n°1 mondial n’a pas enquillé ses putts pour birdie sur le retour. Il a cependant démontré que son jeu de fers était bien en place, notamment au teeshot où il n’a raté le fairway qu’à une seule reprise (bogey au 15 après s’être extirpé avec difficulté d’un épais rough très humide), tout en étant aussi long que ses adversaires utilisant un bois 3 ou même un driver !

Woods partage ainsi la 6e place (-3), à égalité notamment avec Ernie Els, Bubba Watson, Graeme McDowell et Rory McIlroy, ce dernier s’étant bien remis de son double-bogey au trou n°15 suite à un drive égaré et qui a d’ailleurs assommé un infortuné spectateur ! Tous ces joueurs devraient jouer un rôle en vue lors de ce British Open, même si tout peut encore arriver sur ce Royal Lytham et ses 206 bunkers, surtout si le vent se lève et que la pluie "so British" s’invite lors des dernières journées.

A noter que Colsaerts disputera sa deuxième partie ce vendredi matin à partir de 9h58 (heure belge), toujours en compagnie de l’Américain Hunter Mahan et de l’Australien John Senden, dans le par à l’issue du 1er tour. "Au niveau du jeu, on avisera en fonction des conditions climatiques", nous signale M. Borremans. "Même sur place, c’est impossible de prévoir cela, alors que nous avons connu les quatre saisons en une seule journée ! De toute façon, Nicolas possède la faculté de s’adapter rapidement à toutes les situations, et possède désormais tout l’arsenal technique pour faire face à ce genre de parcours très exigeant "

Publicité clickBoxBanner