Golfstart.be, LE véritable tremplin

Hugues Feron Publié le - Mis à jour le

Golf

Le Golfstart Village risque bien de faire parler de lui dans les prochains mois dans le milieu du golf belge. Ce nouveau club, basé au sport Village d'Ohain (en face du Royal Golf Club de Waterloo) a été agréé en octobre par l'Association Francophone de Golf (AFG) et est membre depuis lors de la Fédération Belge (FRBG).

Pour l'instant, ses infrastructures ne sont pas encore énormes. A savoir un driving range couvert avec 16 emplacements (permettant de frapper les balles à plus de 250 m), un putting green synthétique, une zone "bunkers" et un "pitching green". Le tout loué pendant 20 ans par les promoteurs du projet, Tom Hoogmartens et Marijke Lambrigts, issus des clubs du Flanders Nippon et du Limburg. Si trois trous existent déjà, les autorisations pour un "6 trous" devraient être finalisés pour la fin de l'année dans cette zone de sports et de loisirs, tandis que les infrastructures existantes vont être rénovées.

"Ce practice existe depuis une dizaine d'années, mais n'a jamais été dynamisé et manquait cruellement d'entretien. Il existait bien un droit d'entrée à la journée, mais ce n'était pas un club membre de la Fédé", nous explique Christian De Coster, responsable du développement à l'AFG.

Alors que le club dispose d'un head-pro en la personne du Français Julien Gatineau (Montpellier), il compte déjà 130 membres, inscrits uniquement via le site www.golfstart.be, alors que le club n'a pas encore réalisé de publicité, seules des portes ouvertes ayant eu lieu en février dernier.

Assurance et gestion

Pourquoi un tel engouement ? Parce que le projet de ce Golfstart va bien au-delà de ces infrastructures ! En effet, pour la somme de 125€ par an pour un(e) débutant(e), et 175 € pour les joueurs possédant déjà un handicap, un joueur peut devenir membre de ce club, et obtenir la précieuse carte fédérale. Ce qui permet au joueur ayant un handicap minimum de 36 d'évoluer, moyennant un greenfee, dans les autres clubs belges et étrangers. "Ce système permettra de remettre dans le coup les joueurs qui ne jouent pas souvent et qui ne désiraient dès lors plus payer une cotisation annuelle dans un club. Par ailleurs, via la promotion dans les entreprises (séminaires, initiations,...) et dans les écoles, nous aurons une pépinière de nouveaux golfeurs, fournisseurs de greenfees pour les autres clubs...", commente de son côté Marijke Lambrigts, promotrice et fondatrice du club présidé par Marc Pissens.

"Golfstart.be est ainsi appelé à devenir le véritable tremplin vers le golf, alors que de trop nombreux débutants, initiés à l'une ou l'autre occasion, hésitent pour le moment à s'inscrire par la suite dans un club, vu l'investissement annuel que cela représente alors qu'ils n'ont pas encore le handicap minimum pour évoluer sur le terrain. Le système de golfstart permet de les rassurer, puisqu'ils sont couverts directement par une assurance - ce que de nombreux débutants n'ont pas, malgré les risques y compris au practice ! -, le club gérant par ailleurs l'évolution de leur handicap".

Dans ce cadre, de nombreux joueurs occasionnels, non-membres à part entière d'un club, seront intéressés par ce système. "Nous tablons sur un minimum de 1 200 membres par an, le seuil pour être rentable alors que nous n'attendons pas de retour sur investissement avant deux ans", poursuit Mme Lambrigts. "Je vois ce projet non pas comme un objectif commercial, mais comme un défi : celui de créer plusieurs milliers de golfeurs dans les années à venir, via une école certifiée, avec cours (dans notre club ou un autre !), examen théorique et pratique. Une fois la carte fédérale en poche et le niveau requis (soit un handicap de 36), ils peuvent aller sans problème dans un autre club, avec 9 ou 18 trous."

Afin de prouver qu'il existe vraiment et que les joueurs issus de son école ne seront pas des "faire-valoir", le club projette de monter une équipe d'interclubs dès 2008, tout en ayant déjà négocié avec d'autres clubs le droit d'y réaliser, moyennant greenfees, l'une ou l'autre compétition, permettant notamment aux débutants d'atteindre le handicap minimum de 36. Et le golf belge de sortir gagnant !

Hugues Feron