Golf

Le parcours du Golf national de Paris, sis à Saint-Quentin-en-Yvelines, sera le théâtre, à partir de jeudi, de l'Open de France. Soit l'une des épreuves les plus richement dotées (4000000€) du circuit européen 2007.

Un seul joueur belge participera cette année à cette épreuve. Non pas Nicolas Colsaerts, qui n'a pas réussi à se qualifier et qui traverse une période difficile - il a abandonné vendredi en Suisse, alors qu'il n'était plus en position de passer le cut -, mais bien le Liégeois Laurent Richard. Le joueur du Royal Sart-Tilman a en effet réussi une performance de choix il y a quinze jours, lors des qualifications qu'il a disputées sur l'un des deux magnifiques parcours de Courson. Après un premier tour bouclé en 69 coups, Richard a rentré une deuxième carte de 71 pour terminer 4e. Au total, seuls 16 joueurs parmi les 366 participants à ces qualifications (disputées sur trois parcours différents) ont reçu le précieux sésame.

"J'ai terminé à -4 à l'issue de mon deuxième parcours, avec deux bogeys lors des quatre derniers trous, mais cela s'est avéré finalement suffisant, le parcours étant difficile pour tout le monde avec des positions de drapeau peu évidentes", nous commentait-il au soir de ce petit exploit. "Je vais disputer mon premier tournoi du circuit européen, et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit du plus gros tournoi de l'année derrière le British Open ! C'est évidemment un excellent bonus pour ma saison. J'ai reconnu le parcours à plusieurs reprises la semaine passée, afin de saisir pleinement cette chance" conclut le Liégeois.

A 32 ans, celui-ci tarde à percer au plus haut niveau de la hiérarchie européenne. Il aura en tout cas l'occasion de se frotter dès jeudi au gratin du Tour européen. Si l'Argentin Angel Cabrera, récent vainqueur de l'US Open, a finalement déclaré forfait, des joueurs comme Ian Poulter, Jose Maria Olazabal, Colin Montgomerie ou Lee Westwood seront bien présents du côté de Paris, de même que l'Anglais John Bickerton, vainqueur surprise de l'édition 2006, tout comme le Français Jean-François Remésy, auteur d'un doublé retentissant en 2004 et 2005.

A noter que le cut, le premier objectif à atteindre pour Laurent Richard, est généralement fixé à un ou deux coups au-dessus du par sur ce parcours très piégeux, les pièces d'eau étant placées à bon escient !