Golf

Premier entraînement de l’équipe américaine, avec Tiger Woods, sur le parcours du Golf National. Le capitaine Jim Furyk est optimiste.

Capitaine de l’équipe américaine, Jim Furyk se dit plutôt confiant à trois jours du début de la Ryder Cup. « On est prêt ! On attend tous ce rendez-vous depuis très longtemps et la motivation est maximale à tous les niveaux». Arrivée lundi à Paris en vol privé, la délégation US a directement établi ses quartiers à l’hôtel Trianon, un palace situé à Versailles et mis sous haute surveillance policière. Ce mardi, les joueurs américains ont réalisé leur premier entraînement sur le parcours Albatros du Golf National, théâtre de l’événement. Six joueurs (Woods, Watson, Thomas, Finau, Spieth et Mickelson) connaissaient déjà le « championship course » pour avoir disputé, notamment, l’Open de France. Pour les six autres (Johnson, Koepka, DeChambeau, Fowler, Reed et Simpson), il s’agissait d’une vraie découverte. Ils ont pu prendre leurs premiers repères, visualiser le dessin des trous, intégrer la vitesse des greens.

Tout auréolé de son sacre au Tour Championship d’Atlanta, Tiger Woods attirait évidemment tous les regards. «Il est très impliqué dans le team. Il avait joué un rôle important comme vice-capitaine en 2016 à Hazeltine où il avait mis toutes son expérience au service des autres. Ce sera encore le cas ici même s’il exercera, cette fois, le job joueur » explique Jim Furyk.

Ce dernier n’a pas voulu révéler la composition des paires qui participeront, vendredi et samedi, aux rencontres de doubles (fourballs et foursomes). « Il y a plusieurs options possibles. Mais j’ai les idées très claires » a-t-il simplement commenté.

On sent, en tout cas, la tension monter. Les Etats-Unis n’ont plus gagné la Ryder Cup sur le sol européen depuis 25 ans. C’est dire s’ils ont envie d’enfin vaincre le signe indien. «On a les moyens de relever ce défi. Notre équipe est très complète. Il y a des jeunes, des anciens. Et beaucoup de talent. Et, surtout, l’ambiance est très bonne. Tout le monde est ultra-motivé. Ce sera une fantastique bataille… »

© AFP