Oitavos Dunes, oasis de luxe

Hugues Feron Publié le - Mis à jour le

Golf

Bienvenue à Oitavos Dunes, la "8e dune" portugaise. Selon la légende, Lisbonne a, en effet, été construite sur sept collines. La famille Champalimaud s’en est inspirée pour baptiser son Golf & Spa Resort "The Oitavos" (le 8e) du côté de Cascais, à trente kilomètres de Lisbonne et de son aéroport international. Quand Carlo Montez Champalimaud a débarqué il y a cent ans à la Quinta da Marinha, il est tombé amoureux de l’endroit. Même s’il n’y avait pas encore de liaison directe avec la capitale du Portugal, il y a investi une grande partie de sa fortune en achetant des centaines d’hectares inhabités à côté de la mer. Champalimaud avait déjà compris que ses terres, situées entre les montagnes et les dunes, valaient de l’or

Oitavos Dunes a accueilli ses premiers golfeurs il y a dix ans, sur un parcours d’une beauté exceptionnelle. Quelques Belges y sont membres, notamment Pierre-Alexis Rolland, champion de Belgique amateur en 2009, qui a d’ailleurs disputé à deux reprises l’Open du Portugal sur ce parcours en tant que champion du club ! Selon le "Golf Magazine" américain, ce parcours se retrouve à la 88e place dans le "Top 100" mondial.

La finalisation du resort s’est concrétisée, le 1er septembre 2010, avec l’ouverture d’un hôtel 5 étoiles, qui comprend un magnifique spa avant-gardiste. Cet hôtel de luxe s’inscrit parfaitement au milieu du triangle unique Lisbonne-Cascais/Estoril-Sintra. C’est le point d’orgue d’un processus qui a traîné en longueur pendant quatorze ans, et qui a coûté la bagatelle de 40 millions d’euros ! En forme de Y, cet hôtel impressionne par son espace, sa luminosité et ses couleurs sobres, tandis que ses chambres sont gigantesques - les plus grandes en Europe -, avec une vue à couper le souffle sur le parcours de golf et la mer.

A Oitavos Dunes, la barre a été placée très haut, à tout point de vue. Wireless dans toutes les chambres, et un business center avec login gratuit. Une piscine extérieure avec de l’eau de mer purifiée. Un spa avec une cinquantaine de formules de massage et de soins corporels spécifiques. Un parking de 200 places pour 142 chambres. Un chef français en cuisine. Et un sommelier passionné par les meilleurs vins portugais et la production propre de la famille Champalimaud à Douro-Valley (Quinta do Côtto).

Le parcours de golf a été ouvert en 2001 et a été dessiné par Arthur Hills. Il a obtenu le marché, car il fut le seul à proposer un projet sans pièces d’eau artificielles. Hills a utilisé parfaitement l’environnement naturel dans les dunes et a conservé l’aspect sauvage du paysage.

Oitavos Dunes est un parcours championship (par 71, 6 303 m) où l’on conserve chaque trou en mémoire, ceux-ci étant tous bien dessinés. Le trou 14 (153 m) est le "signature hole" : un court, mais perfide par 3, car l’accès au green est large d’à peine 10 mètres. Le panorama est sublime, avec en toile de fond le Cabo da Roca : le point situé le plus à l’ouest de l’Europe continentale. Un par 3 inoubliable et de surcroît extrêmement difficile, comme d’ailleurs plusieurs trous sur ce parcours sublime. Le "finishing hole", un par 4 de 433 m, est vraiment diabolique, avec un tee-shot en descente entre deux rangées de dunes, suivi d’un 2e coup demandant une grande précision afin de toucher un green en dévers et aux pentes multiples

Dans ce cadre idyllique, le prix du greenfee est loin d’être exagéré, tandis que le club a mis sur pied un package spécial dans le cadre de son dixième anniversaire. Celui-ci comprend un greenfee, trolley, jeton pour le Driving Range et bouteille de vin de la cuvée locale pour 65 euros (jusqu’au 15 février et juillet-août) et 115 euros en haute saison (du 15 février au 30 juin).

Si vous pouvez vous le permettre (le bonheur a un prix ), visitez donc Oitavos Dunes, un resort ouvert toute l’année. Golfeurs ou pas, l’endroit vous ravira.

Publicité clickBoxBanner