Golf

Thomas Pieters, après un dernier tour en 71 coups, s'est hissé second au Genesis Open de golf, comptant pour le circuit PGA et doté de 7 millions de dollars, dimanche à Los Angeles, aux Etats-Unis. 

Thomas Pieters devient le premier Belge à atteindre ce niveau dans un tournoi PGA américain. Il partage cette place avec l'Américain Scott Brown. Le jeune Belge de 25 ans originaire d'Anvers, qui était à la 25e place lors du troisième tour, a réalisé un parcours sans faute avec huit birdies.

Avec un score total de 272 coups, le numéro 47 comptait cinq coups de plus que l'Américain Dustin Johnson, le nouveau numéro 1 du classement mondial du golf.

"J'adore ce terrain", a expliqué M. Pieters. "Lorsque j'ai laissé derrière moi les neuf premiers trous, 4 sous le par, j'ai vu Dustin Johnson à 20 sous le par et j'ai su que la seconde place était la meilleure possible. Avec ma prestation du jour je suis visiblement plus proche d'un tour PGA provisoire la saison prochaine."

En remportant le Genesis Open, l'Américain Dustin Johnson a bondi à la première place du classement mondial. A 32 ans, Johnson va devenir officiellement lundi le nouveau maître du golf mondial et succéder à l'Australien Jason Day, N.1 mondial depuis le 27 mars 2016.

"Je crois en moi, je pense que je suis un grand joueur de golf. Je suis le meilleur au monde, je ne l'aurais pas dit jusqu'à aujourd'hui, mais maintenant je peux le dire", a souri l'Américain qui va devenir le vingtième N.1 mondial depuis la création du classement en 1986.

Sur le parcours de Riviera à Pacific Palisades frappé vendredi par une violente tempête qui a perturbé le déroulement de l'épreuve, il a signé la treizième victoire de sa carrière, avec cinq coups d'avance (267) sur ses premiers poursuivants, Scott Brown et Thomas Pieters (272).

En tête depuis le 2e tour, Johnson a bouclé le Genesis Open, l'une des plus prestigieuses du circuit PGA qui lui avait échappé de peu en 2015, avec une dernière carte de 71 (-1).