Rory McIlroy, le nouveau tigre

Hugues Feron Publié le - Mis à jour le

Golf

Après avoir remporté le Deutsche Bank Championship lundi dernier, Rory McIlroy a doublé le mise en s’imposant à nouveau de maîtresse manière ce dimanche au BMW Championship. Soit lors des 2e et 3e des quatre manches des playoffs du PGA Tour américain, rassemblant le gratin mondial, qu’il domine pour l’instant de la tête et des épaules en pointant à 51 coups sous le par après trois tournois (!).

A vrai dire, le Nord-Irlandais de 23 ans est en train de prouver qu’il est bel et bien le n°1 mondial incontesté et qu’il risque de le rester pour de longs mois, voire de longues années. Ce dimanche, il s’est imposé à - 20 sur le parcours de Crooked Stick, à Carmel (Indiana), via une dernière carte de 67 (- 5), avec deux coups d’avance sur Lee Westwood - l’un des longhitters européens à qui il a mis en moyenne 20 mètres au drive lors du dernier parcours ! - et Phil Mickelson.

Tiger Woods, le seul qui, selon nous, sera capable de lui contester la suprématie mondiale l’an prochain, a terminé 4e ce dimanche, à trois coups de McIlroy, malgré un bon finish (carte de 68, avec trois birdies sur le back nine).

Pas de quoi affoler Rory, donc, qui, après connu un creux au printemps, (où on l’a plus vu aux côtés de sa fiancée, la joueuse de tennis danoise Caroline Wozniacki, que sur les practices ) a repris des couleurs en cette fin d’été, s’imposant également à l’US PGA Championship.

Remporter trois tournois de ce calibre en quatre semaines, c’est le genre de performance que l’on n’avait plus vu sur le circuit depuis les années fastes de Tiger (9 victoires en 2000 et 2006). "Rors" devient par ailleurs le troisième joueur du PGA Tour à obtenir 6 titres (dont deux Majors) à l’âge de 23 ans. Seuls Jack Nicklaus et Woods en avaient fait autant.

Vu ses derniers succès, McIlroy est le leader logique de la FedEx Cup, en étant proche de succéder à Bill Haas au palmarès. Comme les quatre autres membres du Top 5 (les Américains Woods, Watney, Mickelson et Snedeker), une victoire au Tour Championship, la semaine prochaine à Atlanta, lui garantira le bonus de 10 millions de dollars. Ce Tour Championship rassemblera uniquement le Top 30 du PGA Tour sur le parcours de l’East Lake Golf Club. Les 12 joueurs de l’équipe américaine de Ryder Cup, tous en pleine forme, seront de la partie. Au niveau européen, outre McIlroy, seuls Lee Westwood, Sergio Garcia, Luke Donald et Justin Rose sont qualifiés. Ian Poulter et Graeme McDowell ont en effet été éliminés ce dimanche. Les cinq autres membres de l’équipe européenne de Ryder Cup ont choisi quant à eux de peaufiner leur préparation sur le Vieux Continent, à l’instar du Suédois Peter Hanson, vainqueur du KLM Open à Hilversum ce dimanche, ou de Paul Lawrie, victorieux sur ses terres de Gleneagles il y a quinze jours. C’est le cas aussi de Nicolas Colsaerts, qui disputera cette semaine l’Open d’Italie. Départ programmé ce jeudi à 13 h 25 aux côtés de Francesco Molinari et Martin Kaymer. Un dernier test grandeur nature, sur le parcours du Royal Park I Roveri (Turin), qui possède de nombreuses similitudes avec celui de Medinah

Publicité clickBoxBanner