Golf Le Belge a terminé quatrième de l’un des tournois les plus importants du circuit

Thomas Pieters a connu une journée difficile, hier, lors du WGC Brigestone Invitational qui se disputait à Akron (Ohio). En tête au départ du dernier tour, l’Anversois n’a pas pu conserver le même rythme gagnant, concédant notamment deux vilains bogeys sur les trous n°9 et 10. Il termine néanmoins à une superbe quatrième place à 8 sous le par, à 8 coups du Japonais Hideki Matsuyama qui était en état de grâce (carte de 63). Les Américains Zach Johnson (-11) et Charley Hoffman (-10) ont complété le podium.

Le Brigestone Invitational est l’une des manches des Championnats du Monde WGC. Il réunit, depuis 2009, les meilleurs joueurs du monde sur le parcours Sud du Firestone CC (par 70). Tiger Woods appréciait beaucoup cette épreuve qu’il a inscrite huit fois à son palmarès. Parmi les lauréats, on retrouve aussi des champions comme Phil Mickelson, Rory McIlroy ou Dustin Johnson. Avec un prize money de 9,75 millions de dollars, le tournoi est l’un des mieux dotés du circuit. Matsuyama a ainsi touché 1 620 000 $, soit quasiment autant que s’il avait remporté un Major. Et Thomas Pieters s’est consolé avec un chèque de 422 000 dollars !

Un dernier tour fatal

Depuis son premier tour, jeudi, le champion belge avait affiché une grande régularité, signant des cartes de 65, 70 et 66 (15 birdies, 33 pars et 6 bogeys). Au départ du dernier tour, ses statistiques parlaient d’ailleurs pour lui avec plus de 75 % des greens touchés en régulation et une excellente moyenne de 1,6 putt par green. “J’ai de bonnes sensations, notamment au putting. C’est évidemment très important” confiait-il avec sa confiance habituelle. Moins brillant sur les greens, il n’a pu, hier, aller au bout de son rêve et devenir le premier joueur belge de l’histoire à s’adjuger un titre sur le circuit pro américain. Mais il a, une fois encore, prouvé qu’il faisait partie de l’élite mondiale et qu’il pouvait prétendre aux plus beaux titres. Rendez-vous cette semaine au PGA Championship, quatrième tournoi du Grand Chelem de l’année !