Golf Tiger Woods participera, à partir de demain, à son premier tournoi de l'année à l'occasion du Buick Invitational qui se disputera sur le parcours de Torrey Pines à San Diego, en Californie. Ce tournoi fait partie des six que le numéro un mondial avait remportés en 2005. Pour rappel, il s'était également imposé au Ford Championship de Doral, au Masters d'Augusta, au British Open, au NEC Invitational et à la WGC American Express. Nul doute, dès lors, que Tiger fera tout pour conserver son sceptre et pour bien commencer l'année.

Voilà dix ans que Woods fréquente le circuit professionnel américain. Il avait disputé son premier tournoi officiel en septembre 1996 lors du Milwaukee Open. Depuis, le «Tigre» s'est taillé un palmarès défiant la raison avec 46 victoires sur le PGA Tour, dont dix Majors (4 Masters, 2 US Open, 2 British Open et 2 USPGA). Il s'est aussi, accessoirement, constitué une fortune colossale. En dix ans, l'Américain a gagné la bagatelle de 55 millions de dollars de prize money sur le circuit US. Mais ce sont évidemment ses différents contrats publicitaires qui permettent à Woods de défier traditionnellement les plus grosses fortunes dans le classement du magazine «Forbes». Sous contrat avec de nombreuses multinationales, le champion de Cypress est le sportif le mieux payé au monde avec des revenus annuels qui frôlent les 100 millions de dollars. Son seul contrat avec la firme Nike lui permet d'engranger chaque année 25 millions de dollars, soit l'équivalent du budget du Sporting d'Anderlecht!

Le record de Nicklaus

Nul ne s'étonnera dès lors que Tiger ait pu récemment s'offrir - pour la modique somme de 40 millions de dollars - un nouveau nid d'amour à Jupiter Island, l'une des zones les plus chères de Floride...

Si l'on part du principe qu'en golf c'est après trente ans que l'on atteint son meilleur niveau, on peut se demander où s'arrêtera la fusée Woods! De son propre aveu, l'intéressé n'a plus qu'un objectif: pulvériser les records et notamment celui de Jack Nicklaus, lauréat de 18 tournois du Grand Chelem durant sa carrière. Et chacun s'accorde à dire, dans les coulisses des Club Houses, que c'est juste une question de temps...

Tiger n'a jamais semblé, en effet, aussi fort. Au fil des ans, son jeu gagne en solidité, en précision, en régularité. Certes, l'opposition est de plus en plus grande. Certes, ses principaux adversaires (Singh, Els, Mickelson, Goosen, Garcia,...) ont élevé leur niveau. Mais Woods reste jusqu'ici un ton au-dessus.

Alors, 2006 sera-t-elle, une nouvelle fois, l'année Tiger? L'idée n'a rien de farfelue. D'autant qu'il s'agira d'une année de Ryder Cup, une compétition qui ne lui a jamais réellement réussi et où il souhaite vaincre le signe indien en offrant le précieux trophée à son pays. Voilà qui nous promet une sacrée saison!

© Les Sports 2006