Golf

Le cosmonaute russe et golfeur amateur Mikhaïl Tiourine a effectué le plus long drive de l'histoire, en projetant une balle de golf spéciale depuis la Station spatiale internationale (ISS), en orbite à quelque 350 km au-dessus de la Terre. L'événement, diffusé en direct sur la chaîne de télévision de l'agence spatiale américaine (Nasa), s'est déroulé jeudi dernier à 1h57 heure belge. "Et voilà, c'est fait", s'est félicité M. Tiourine après son coup qui semblait un peu balourd. La balle s'est rapidement éloignée de la Station spatiale. Elle était posée sur un tee spécial et Tiourine était arrimé à un dispositif l'empêchant de s'envoler, la gravité étant négligeable à cette altitude. La balle a été frappée d'un seul bras par le Russe à l'aide d'un fer 6. L'événement constituait une opération publicitaire conclue entre la société canadienne Element 21, fabricant de balles de golf, et l'Agence spatiale russe (Roskosmos). La Nasa s'attendait à ce que la balle reste trois jours en orbite. Element 21 estime plutôt que la balle resterait en orbite entre trois ans et trois ans et demi, avant de se désintégrer en rentrant dans l'atmosphère. Un émetteur installé dessus devrait permettre de surveiller son parcours. La balle, plaquée or pour éviter tout risque d'étincelle et faite d'un alliage prisé de l'industrie spatiale russe, le scandium, ne pèse que 3 grammes, soit environ 16 fois moins qu'une balle de golf classique. "Avec ce poids, il est improbable qu'elle puisse infliger des dégâts à la station si les choses se passaient mal", avait souligné la Nasa avant l'opération. C'est la deuxième fois que le golf s'inscrit dans l'histoire de la conquête spatiale. En 1971, l'astronaute américain Alan Shepard, passionné de golf, s'était livré à sa passion lors d'une mission d'Apollo 14 sur la Lune. Comme Tiourine, il avait dû frapper la balle d'un seul bras, vu l'encombrement de sa combinaison spatiale. Sur le moment, il avait assuré que sa balle était partie à "des miles et des miles", avant de réviser son estimation à une distance de seulement 200 à 400 mètres. (Belga)

© La Libre Belgique 2006