Golf

Nicolas Vanhootegem est vraiment passé à deux doigts de renouer avec le succès sur le parcours de Toulouse-Seilh, dans le cadre d'une épreuve du Challenge Tour européen dotée de la somme de 130000 euros.

Le Zoutois qui a déjà 34 ans, vainqueur de l'Open de St-Omer en 2002, est tombé tout simplement sur un joueur qui était en état de grâce hier, dimanche. À savoir le jeune néo-pro néerlandais Joost Luiten, qui a rentré une dernière carte exceptionnelle de 64 (-8), riche de 8 birdies dont un dernier, décisif, sur l'ultime trou (2 sur un redoutable par 3 de 189m). Difficile de faire mieux.

Nicolas Vanhootegem, leader à l'entame du dernier tour suite à trois excellents parcours (71-65-69), a bouclé quant à lui son dernier parcours en 67 coups (-5), avec cinq birdies à son actif. Ce qui était tout simplement la deuxième meilleure carte du jour... derrière le Néerlandais de 21 ans, promis à un bel avenir alors qu'il avait déjà terminé 3ème il y a un mois au Tessali Open.

De Vooght, 59 e finalement

Bref, le Zoutois n'a véritablement rien à se reprocher, alors qu'il a réalisé la bagatelle de 18 birdies contre à peine deux bogeys sur l'ensemble du tournoi. Cette performance lui permet de grimper à la 12e place de l'Ordre du mérite du Challenge Tour 2007, avec 16185 euros de prize-money en deux tournois disputés.

Il intègre ainsi provisoirement le fameux Top 15, son objectif avoué cette saison, synonyme de carte complète pour l'European Tour 2008.

Didier de Vooght a partagé quant à lui la 59e place finale, à deux coups au-dessus du par à la suite d'une dernière carte de 75. L'Anversois, vainqueur du Challenge des Pays-Bas à Nimègue en octobre 2002, reste le dernier vainqueur belge sur le Challenge Tour européen.