Hockey

Le Top 6 est dessiné. Le Léopold et le Daring ne se sont pas laissé semer par l'Herakles, le Racing et le Watducks. Les 5 clubs ont gagné lors de la 14e journée de championnat messieurs. L'Antwerp prend 3 points au or contre le Brax.

Boccard rend 3 points mérités au Watducks

Malgré une avance de 3 buts à la pause, les Waterlootois ont été rejoints 3-3 avant que le défenseur des Red Lions ne surgissent sur pc

Le Watducks avait tenu à faire la fête à son héros local, John-John Dohmen. Arthur Van Doren et Laurine Delforge n'ont pas été oubliés. Dans un froid de canard, la rencontre débutait avec quelques minutes de retard malgré la présence de la télévision.

Le Dragons mettait la balle en jeu. Durant 61 secondes, le Dragons a monopolisé la balle jusqu'à ce que Denayer n'entre dans le cercle. Juste après, Briels héritait d'une première occasion. Les Anverois frôlaient le 0-1 lorsque Rubens trouvait le stick de Raes qui décentrait trop son tip in. Contre le cours du jeu, Dohmen centrait pour Masso qui cadrait sa frappe. Penelle était à l'affût et la poussait dans le but. Kina obtenait à la 10e minute, le premier pc du match. Boccard touche le stick de Charlet, mais ce n'est pas cadré. Masso s'infiltrait sur le flanc. Après une entame difficile, on ne voyait plus que les Ducks. Dumont et Penelle étaient proches du break à la 15e minute. Panchia, aussi, était sur un rebond.

Le deuxième quart temps démarrait par un sortie du pied de Vandenbroucke. Sur une remontée de terrain initiée par Boccard, Kina lançait Dohmen qui cadrait son tir. Dumont testait les réflexes de Van Doren à la 28e minute. Le portier du Dragons était l'homme du match durant la première mi-temps. A la 29e minute,le Watducks forçait son 2e pc. Le sleep de Boccard était dévié par Hilton (2-0). Dumont passait par là et trompait Van Doren pour la 3e fois de la mi-temps (3-0). Le Dragons réagissait enfin en forçant le premier pc qui était... mal stoppé.

La pause était nécessaire pour le Dragons. Jean Willems avait pas mal de boulot. Son discours a porté ses fruits. Raes recevait la balle sur le point de stroke. Il roulait dans la farine Vandenbroucke qui se couchait trop tôt (3-1). Le Watducks mettait quelques minutes à se réveiller. Kina s'infiltrait sur le flanc et voyait sa balle s'écraser sur le poteau. Le Watducks fulminait car Arnaud Zimmer oubliait une faute de kick. Sur la phase, Briels marquait le 3-2 alors que les Ducks avaient arrêté de jouer. A la 52e minute, Hendricks sleepait sur le pied de Charlet, re pc. L'arrêt de Vandenbroucke amenait un stroke. Denayer signait le 3-3. Le quart temps s'arrêtait par une occasion de Van Lierde. A la 57e minute, Hilton touchait un pied dans le cercle pour amener un pc aux Brabançons. Boccard délivrait ses couleurs en faisant claquer la latte. Une minute plus tard, Arnaud Zimmer accordait un nouveau pc. Le Watducks gérait bien la pression. A la 68e, Briels voyait jaune. Jean Willems sortait alors Loïc Van Doren. Le Dragons perdait encore Denayer qui prenait une jaune pour une faute qui n'avait rien de méchante même si la chute de Van Lierde était spectaculaire.

Watducks : Vandenbroucke ; Boccard, Charlet, De Saedeleer, Dumont ; Cabuy, Dohmen, Kina ; Panchia, Van Lierde, Capelle, Puis Ghislain, Masso, Penelle, Hilton, Van Marcke

Dragons : L. Van Doren ; Celis, Denayer, Hendrickx, Van Bockrijck ; Rubens, Van Der Putten, Raes, Luyten, Briels, Verheijen, Puis Thijs, Rombouts, Stevens, Geers,

Les arbitres : MM. A. Zimmer et V. Loos

Cartes vertes : 17e De Saedeleer, 50e Boccard

Cartes jaunes : 68e Briels, 69e Denayer

Les buts : 8e Penelle (1-0), 29e Hilton sur pc (2-0), 33e Dumont (3-0), 38e Raes (3-1), 49e Briels (3-2), 53e Denayer sur stroke (3-3), 58e Boccard sur pc (4-3)


Le Racing prend encore 3 points grâce à Boon

L'attaquant a inscrit deux nouveaux buts qui ont permis au Racing de sortir d'un bien mauvais pas à Kontich

Beerschot – Racing 2-4

A la 5e minute de jeu, Perez ne pouvait reprendre un centre de Paton. Trois minutes plus tard, le Bee ouvrait le score sur pc. M. Van Rysselberghe sleepait à plat côté droit, le défenseur sur la ligne touchait la balle (du pied ?) mais ne pouvait l’arrêter. Charlier répliquait mais son tir à la retourne passait à côté. H. Peeters tirait en revers en un temps mais Gucassoff était sur la trajectoire. Sur le deuxième pc anversois, le portier du Racing réalisait un super arrêt du stick sur un sleep de Doherty qui allait en lucarne.

Dans le deuxième quart, Boon égalisait sur pc avec un sleep puissant dans le plafond. Le Bee obtenait un nouveau pc mais la phase ne fonctionnait pas. Dans l’action, Michel Van Rysselberghe restait K.O. au sol avant de se relever une minute plus tard complètement sonné. Le duo arbitral avait oublié de siffler un pc pour le Racing et Charlier prenait une carte verte. Au repos, les deux équipes se quittaient dos-à-dos.

Début de 3e quart, Versluys n’était pas loin de dévier une balle aérienne. Boon sleepait sur pc, le portier anversois s’interposait. De Sloover prenait une balle dans la tête et quittait le terrain ensanglanté. Malchance, cela amenait un pc que Boon convertissait.

Dans le dernier quart, Boon tentait à nouveau sa chance sur mais M. Van Rysselberghe sortait bien. Sur un beau mouvement, Charlier perçait la défense avant de conclure dans un but quasi vide. A la 62e, le Racing obtenait un cinquième pc, Boon plaçait à nouveau en lucarne pour faire 1-4. A la dernière seconde le Bee obtenait un ultime pc converti par Ibarra.

Beerschot : D. Van Rysselberghe, M. Van Rysselberghe, Bourg, De Sloover, M. Peeters, Nelen, H. Peeters,Verhoeven, Perez, Deruyttere, Paton puis Van Strydonck, Mortelmans, Ibarra, Doherty, Goudsmet.

Racing : Gucassoff, Harte, Lootens, Vanwetter, Rickli, Truyens, S. Gougnard, Meurmans, Charlier, Versluys, Boon puis Vanneste, Dalla Palma, Lambeau, B. Gougnard, Weyers.

Arbitres : MM. M. Pontus et T. Bigaré.

Carte verte : 30e Charlier.

Les buts : 8e M. Van Rysselberghe sur pc (1-0), 22e Boon sur pc (1-1), 46e Boon sur pc (1-2), 57e Charlier (1-3), 62e Boon sur pc (1-4), 70e Ibarra sur pc (2-4).


Le Daring se relance dans la quête du Top 4

Les Molenbeekois engrangent trois points importants face au Wellington et renouent avec la victoire. Les Ucclois stagnent toujours à la dernière place sans le moindre point au compteur

Daring – Wellington 4-0

La Daring a mis les bouchées doubles ce dimanche face au dernier du classement, le Wellington. Après seulement huit minutes, les Molenbeekois menaient déjà de deux buts, le premier sur pc via un tir ras-de-sol de Tanguy Cosyns, le deuxième par Juan Saladino, à la réception d’une superbe passe de Victor Wegnez (2-0). Une excellente sortie de défense de la part de Nic Woods sur le premier pc du Wellington a permis aux Rouge et Noir de maintenir le score. Le Daring a directement joué en contre-attaque, mais le centre d’Alex Van Linthoudt à Victor Wegnez n’a pas terminé son chemin dans les filets, Xavi Trenchs veillait au grain. Les hommes de Gregory Herman se sont octroyé un nouveau penalty en début de deuxième quart. La sortie défensive du Well était bonne, mais Felipe Oleastro, de retour d’Argentine, a intelligemment récupéré la balle pour l’envoyer au fond de la cage de Xavi Trenchs (3-0). Les deux portiers ont réalisé quelques beaux arrêts, empêchant chacune des équipes d’alourdir le score. Sur le troisième pc du Daring, l’Autrichien Dominic Uher a une nouvelle fois failli en propulsant la balle à côté du but.

Tanguy Cosyns a manqué de réalisme à deux reprises au retour des vestiaires, privant son équipe de prendre largement l’avantage. Mais la troisième a été synonyme de réussite à la 48ème minute pour l’international sur une passe de Victor Wegnez (4-0). On peut lui trouver de nombreux défauts, mais le Wellington a une qualité : le pc défensif. Les hommes de Lisa Letchford ont évité d’encaisser plusieurs buts grâce à leur sortie défensive. Et malgré une finition à peaufiner, les Daringmen n’ont pas à être déçus de leur prestation ce dimanche.

Daring : Masset ; Woods, Enrique, Mesa, Uher ; Wegnez, Dykmans, G. Cosyns, Oleastro ; T. Cosyns, Saladino puis Van Linthoudt, Dierckens, Makhotkin, Boucher.

Wellington : Trenchs ; Bull, B. Michielssen, Lacourt, Gillardin, Diederichs ; D. Michielssen, Cayphas, Van Haelen ; Dabin, Nuñez puis Kotulski, Baudoncq, Pierrard, Van Langendijck.

Les arbitres : MM. N. Marchant et R. Tinant.

Cartes vertes : 6e Diederichs, 14e Saladino, 30e Lacourt, 33e Bull, 69e T. Cosyns.

Carte jaune : 69e Dabin.

Les buts : 5e T. Cosyns (1-0), 8e Saladino (2-0), 19e Oleastro sur suite de pc (3-0), 48e T. Cosyns (4-0).


L’Antwerp entame sa mission pour le maintien

Antwerp - Braxgata 2-1

S’il ne s’agissait que du deuxième match depuis la reprise, l’enjeu fut déjà essentiel pour l’Antwerp, qui sent de plus en plus la relégation s’approcher dangereusement. Face au Brax, l’occasion fut belle de se donner un peu d’air et ainsi rester accrocher au peloton. Les choses débutèrent toutefois mal, le Braxgata ayant le monopole de la balle et des actions dangereuses. Dès la 7e Inglis, récupéra une balle au pied du gardien adverse. D’un shot revers à bout de stick, il ouvrit déjà la marque. L’Antwerp réagit toutefois rapidement. Sur la première entrée dans le cercle, les Rouges rétablirent la parité par le jeune Stockbroekx, à quelques secondes du premier break. Le deuxième quart perdit ensuite largement en intensité, les principaux faits d’armes se limitant à des penaltys boomois mal exploités.

Curieusement, la seconde période fut encore très pauvre en occasions. Les quelques entrées dans le cercle n’aboutirent d’ailleurs jamais à un shot dangereux. Ce fut à nouveau sur pc qu’il fallut chercher quelques tentatives de buts sérieuses. A la 47e, Russell parvint à en convertir un, mettant ainsi son équipe devant au marquoir. La fin de rencontre se pimenta avec un penalty arrêté du pied par un défenseur de l’Antwerp. Monsieur Benhaiem siffla d’abord un stroke avant que son collègue ne change la décision en pc, le défenseur n’étant apparemment par dernier homme. Le Brax gaspilla ce nouveau penalty ainsi que plusieurs autres. Les dernières minutes virent la défense des locaux reculer de plus en plus. Celle-ci ne craqua pas, permettant ainsi à l’Antwerp de décrocher trois précieux points.

Antwerp : Gryspeerdt, Machtelinckx, Peremiquel, Russell, Clerckx, Laddyn, Delàs, van Wanrooij, Boschman, J. Briels, G. Stockbroekx, puis Nelis, Sax, Corthouts, Van Ussel et Van Valburg.

Braxgata : Verhoeven, Cuypers, Luypaert,Van Biesen, Robinet, Brouwer, Hannes, Mc Aleese, Adriaensen, Inglis, Kleynjans puis Truyens, Clement, Fareed, Devis, Biekens.

Arbitres : MM. Dutrieux M. et Benhaiem N.

Carte jaune : 37e J. Briels

Les buts : 7e Inglis (0-1), 15e Stockbroeckx (1-1), 47e Russell (2-1)

Top: Après un mauvais début de match l'Antwerp a parfaitement réagi pour empocher trois points précieux dans la course au maintien

Flop: L'attaque du Brax fut plutôt discrète ce dimanche. Très peu d'entées dangereuses dans le cercle et un pc pas assez performant coûtent trois points aux Boomois.


Arthur Verdussen offre à nouveau la victoire au Léo dans les derniers instants

Le Léopold, mené au score 3-0, parvient à renverser la tendance et l’emporte finalement 3-4 à Louvain.

Louvain – Léopold 3-4

Dès le premier quart temps, on voyait de part et d’autre une volonté de ne rien laisser passer défensivement. Les protagonistes, assuraient un travail défensif tellement exemplaire que les deux équipes ne pouvaient compter que sur les contre-attaques pour se montrer réellement dangereuses. A la 3ieme minute, le Léopold prenait les devants, faisant trembler l’équipe locale. Zimmer, isolé dans le cercle pouvait ajuster son tir, mais celui-ci finissait dans le petit filet. Quelques instants plus tard, c’est pourtant Louvain qui ouvrait le score via Tommy Willems, bien servi au point de stroke par Maraite. Louvain devant au score restait très calme alors que du côté du Léopold, on ressentait déjà une certaine nervosité. A la 25ième minute, Arthur Verdussen sortait sur blessure. Une frayeur de courte durée pour le Léo puisque ce dernier remonta au jeu quelques minutes plus tard. Il fallait alors attendre la toute fin de cette première mi-temps pour voir les espaces s’ouvrir ! A la 34ième minute, Max Plennevaux, isolé dans le cercle armait son shot revers. La balle, sortie du stick à toute puissance, finira sa course sur la barre transversale. Il ne restait alors que quelques secondes avant la mi-temps. Quelques secondes dont Louvain a bien profité puisque Lopez inscrivait à son tour son goal avant de rentrer au vestiaire serein.

De retour sur le terrain, la rencontre se révélait beaucoup plus ouverte ! Le Léo, derrière au score, devait se montrer plus dangereux offensivement pour combler son retard. Cela créait plus d’espaces dans leur défense. Espaces dont Louvain a su profiter puisque deux minutes après la reprise, Pangrazio poussait la balle au fond de la cage, après une confusion totale dans la défense bruxelloise. Les locaux, devant au score par trois buts, se déconcentraient après leur goal. Le Léo en profitait pour obtenir un PC. Zimmer le concluait parfaitement après une combinaison avec Max Plennevaux. A la 55ième minute, ce dernier inscrivait le deuxième but du Léo sur rebond de PC. Les visiteurs pouvaient à nouveau y croire et étaient décidés à ne pas en rester là ! Le Léopold, très réaliste en fin de match revenait au score via Max Plennevaux, encore lui, sur stroke. Il ne restait alors que 5 minutes à jouer dans cette deuxième mi-temps enflammée. Et, tout comme la semaine dernière, c’est Arthur Verdussen qui scella le score en fin de partie et offrit la victoire au Léo sur le fil. Les visiteurs arrachent donc trois points primordiaux pour encore espérer un top 4 en fin de saison !

Louvain : Reynaud, L. Willems, Santana, Lockwood, Romeu, Richards, Sanchez, T. Willems, Pokorny, Degroote, Maraite, puis Dallons, Garcia, Georgis, Lopez, Pangrazio.

Léopold : Henet, Poncelet, J. Verdussen, E. Van Strydonck, Eaton, Thiery, Cuvelier, Zimmer, M. Plennevaux, A. Verdussen, Lemaire, puis J. Plennevaux, De Trez, Dupont, Englebert.

Arbitres : MM. S. Michielsen et X. Voet

Cartes vertes : 7e Poncelet, 17e Lopez, 33e Cuvelier, 38e Pangrazio.

Les buts : 6e T. Willems (1-0), 35e Lopez (2-0), 37e Pangrazio (3-0), 38e Zimmer sur pc (3-1), 55e M. Plennevaux sur pc (3-2), 64e M. Plennevaux sur stroke (3-3), 66e A. Verdussen sur pc (3-4).


L'Herakles gagne à l'énergie

Le dernier quart temps a tourné à l'avantage des Lierrois qui conservent leur 4e place

Herakles Orée 2-1

Privée juste avant le coup d'envoi de son ex-capitaine Raphaël Robyns (balle reçue sur la bouche en plein échauffement), l'Orée est passée assez près d'un point à l'Herakles, qui s'est imposé finalement... sur un contre. Une victoire pas vraiment illogique, car les Lierrois se créèrent le plus d'occasions dans ce match assez fermé où les défenses firent bonne garde.

Après un premier quart-temps guère enthousiasmant (deux pc pour l'Orée et rien d'autre à signaler), Nico De Kerpel mit le feu aux poudres après 20 minutes : à la réception d'un coup franc, il dribbla deux joueurs dans un mouchoir de poche avant de céder à Keusters complètement oublié (1-0). Les Lierrois tentèrent de justifier leur avance, mais un centre de Struyf fut raté par tout le monde et Timmermans, dans l'autre camp, sortit un bon arrêt sur un effort personnel de de Paeuw, alors qu'un tip-in de Temmerman passait à côté du but. Sur le premier pc lierrois, juste avant le repos, Marco Donck contraignit Flamand à une parade de grande classe alors qu'à quelques secondes de la pause, une longue balle de Hens isola Keusters qui se retourna et tira... à côté du but.

A la reprise, l'Orée ne fut pas longue à égaliser : Masson produisit un effort spectaculaire jusqu'à la ligne de but avant de céder en retrait à Simar qui n'eut plus qu'à pousser la balle dans le but (1-1). L'Orée manqua ensuite de faire le break. Le même joueur eut même le 1-2 au bout du stick sur un centre de Dekeyser bien lancé par Callioni, puis Masson remit ça sur l'autre aile, mais Dekeyser rata un but apparemment facile - en tout cas, il en a mis de plus compliqués dans sa carrière.

C'est sur un contre que l'Herakles reprit l'avance : Huybrechs arracha la balle à son opposant et lança De Kerpel qui produisit un effort court avant de céder la balle à Da Costa (2-1). Les Oréens n'avaient pas encore fini leur plaidoyer : un troisième pc permit à Dekeyser de tirer au but, mais Reckinger sauva spectaculairement sur la ligne. Les dernières minutes furent lierroises et Flamand dut à nouveau sortir le grand jeu sur un pc de Nico De Kerpel avant de voir le rebond de Keusters filer à côté. Cette victoire permet aux Lierrois de jouer jeudi pour la 2e place à l'occasion de la visite du Léo.

Herakles : Timmermans, Le Paige, Reckinger, Hens, Leclef, Keusters, M. Donck, De Kerpel, Smith, Legrand, Child, puis Da Costa, Vázquez Pérez, Struyf, Huybrechs et V. Donck.

Orée : Flamand, Bigaré, Bergner, Rousseau, Delavignette, Masson, 't Serstevens, de Paeuw, Callioni, Dekeyser, Simar, puis Temmerman, Robbrecht, Freyling et Moretto.

Arbitres : MM. L. Dooms et T. Hennes.

Cartes vertes : 8e Hens, 34e Rousseau.

Carte jaune : 69e Freyling.

Les buts : 20e Keusters (1-0); 38e Simar (1-1); 53e Da Costa (2-1).