Hockey

La Belgique (FIH 3) a débuté sa Coupe du monde de hockey par un succès logique mais étriqué face au Canada (FIH 11), mercredi en Inde. 

Dans le Kalinga Stadium de Bhubaneswar, les Red Lions se sont imposés 2-1 dans le premier match du groupe C, menant 2-0 à la pause avant d'enrayer quelque peu la mécanique en deuxième mi-temps. "On s'est un peu compliqué la vie en fin de match", analyse Loïck Luypaert. "On prend deux bêtes cartes. Si on reste à onze tout le temps, c'est un autre match. Mais c'est une première rencontre de Coupe du monde et on savait que cela pouvait toujours être un peu plus difficile."

Avec quelques déchets techniques et des actions individuelles vaines en seconde période, les Belges n'ont pu accroître leur avance. "Nous devons rester plus collectif. C'est notre jeu quand on est bien en jambes et c'est vrai qu'en fin de match, on a un peu forcé en individuel. On peut apprendre beaucoup de choses de ce match pour préparer notre duel contre l'Inde et c'est ça le plus important."

Avec sept penalty corners (pc) obtenus, les Lions ont chaque fois opté pour un sleeper direct, dont les tirs furent à chaque fois bien stoppés ou déviés par la défense des Red Caribous. "Nos vrais phases de pc, on ne les dévoilera que juste à la fin, je crois", a conclu le défenseur du Braxgata.


"On a un bon sentiment malgré les cartes, on va encore grandir"

Si la défense belge n'a pas eu fort à faire face au Canada (2-1) durant la majeure partie du match d'ouverture de la Coupe du monde, elle s'est toutefois fait surprendre en fin de partie, concédant deux penalty corners successifs, dont le dernier fit mouche. "On a plusieurs grosses occasions en début de match. Ensuite, les Canadiens sont un peu revenus avec l'aide des cartes qui leur ont permis de développer plus leur jeu. Au niveau international, jouer à dix contre onze est compliqué. Et on l'a vu avec comme résultat que l'on s'est mis en danger inutilement vers la fin du match", concède Gauthier Boccard, qui garde néanmoins un bon sentiment de cette entame de tournoi. "Comme dans toute autre compétition, on va évoluer match par match. On a les trois points, on va voir comment l'Inde va gérer la pression dans son premier duel. On a un bon sentiment malgré les cartes, on va encore grandir."

"La différence de niveau entre les deux équipes n'était peut-être pas présente au marquoir aujourd'hui, mais bien sur le terrain", analyse Felix Denayer, le premier buteur des Red Lions.

Dimanche contre l'Inde, la première place du groupe C risque bien de se jouer dans le duel entre les 3e et 5e nations mondiales. "Nous sommes contents de jouer contre l'Inde. Il y a toujours une ambiance du tonnerre ici et les organisateurs font de cette compétition un spectacle incroyable. Ce sera aussi un test important pour la suite de notre tournoi."