Hockey

La 13e journée de championnat Honneur a-t-il sonné le réveil de Bruges ? Toujours est-il que le dernier au classement et condamné aux yeux de tous, a remporté une victoire surprenante contre un autre mal classé, le Victory. Menant après un quart d’heure (but de Dacquin), il était rejoint au score par l’inévitable De Vos. Juste avant le coup de sifflet de la pause, les Brugeoises avaient raté un stroke. A la 44e minute, Rootenberg, une Sud-africaine qui remplaçait numériquement Evans retournée au pays, mettait les Brugeoises au commandement. Carmazzi augmentait l’avance locale à 5 minutes du terme. Bruges n’est plus qu’à deux victoires du sauvetage.

L’Herakles a failli causer la surprise à Gand. Malgré une domination outrancière, le score était toujours vierge à la pause. Les Lierroises prenaient même l’avance à la 38e minute par Allendorf. Les Gantoises devront attendre la 50e pour égaliser et la 54e pour prendre l’avance. Heureusement que Granatto marquait le 3e but local car à deux minutes du terme, Simons réduisait l’écart. La Gantoise sauvait sa place de meneur au classement, devant le Braxgata qui a déroulé au White Star. Leclef trouvait les filets après seulement trois minutes. Le match était plié au quart d’heure.

Le Dragons a pris la quatrième place du classement grâce à sa victoire tardive sur Louvain. Sosa ne déflorait le score qu’à la 55e minute, les deux autres buts anversois ne survenant qu’à la toute fin de rencontre. Le Dragons est suivi au classement par l’Antwerp qui a mis deux buts en deux minutes au Wellington. Le Well se retrouve ainsi à 5 points du top 4.

Enfin, on se demandait comment le Waterloo Ducks allait entamer cette nouvelle partie de championnat. Sans sa tour de contrôle à l’arrière et sans sa gardienne fétiche (Cavenaile et D’Hooghe), et face à un Léopold qui voulait se sauver au plus vite, el débat risquait d’être solide. Malheureusement, le Léo a pêché par son habituel laxisme à l’arrière. A la 3e minute, Vouche s’engouffrait dans un boulevard et ajustait Grignard d’un revers imparable (0-1). Les Uccloises allaient pourtant faire le jeu, à l’image d’Ocampo qui tirait sur Watelet bien sortie. Le quart d’heure était atteint sur un tir de Gose sur Grignard, un autre de Ballenghien à côté et finalement un obus de Comerma qui, lui, transperçait la gardienne locale (0-2). Le jeu se déroulait plus souvent du côté des Waterlootoises, avec l’inconvénient des rapides contre-attaques comme celle initiée par Gose, prolongée vers Limauge qui centrait pour Stappaerts, seule au point de stroke (0-3). Le pilonnage des gardiennes allait continuer avec des tirs de Limauge, L. Vilain, Ballenghien et un tir croqué d’Ocampo qui rentrait dans le but des Verts (27e minute 1-3).

La reprise voyait Comerma toucher le poteau à la 38e minute. Les deux équipes allaient s’offrir plusieurs pc, tous inexploités. Finalement, à la 54e minute, Stribos plongeait pour empêcher une balle de sortir et centrait en retrait pour Gose qui sellait le score (1-4). La Wat forçait un dernier pc, le Léo trois. Le Léo tirait encore une fois sur le poteau, Grignard arrêtait un revers de Vouche du casque et Gose perdait un dernier duel avec la gardienne. Le Léopold sortait la tête haute de sa rencontre, mais sans point.

Emilie Sinia : je ne m’attendais pas à revenir si vite

Victoria De Kepper : c’est bien de recommencer contre plus fort