Hockey

Après son partage 3-3 contre l'Australie samedi, la Belgique a sombré à tous niveaux dimanche face aux Pays-Bas. Avec ce 1 sur 6, le Champions Trophy a très mal débuté pour des Belges trop généreux en défense: 9 buts encaissés en 120 minutes.

Premier quart

Le match démarrait fort pour les Red Lions qui obtenaient un premier pc indiscutable (kick) après 47 secondes. Le sleep de Luypaert s'écrasait sur le poteau alors que le gardien était battu. Sur le rebond, le tir belge filait à côté. A la 3e minute, un centre de Gougnard n'arrivait pas à van Aubel. Luypaert prenait une verte. Les Oranjes en profitaient pour marquer un premier but. Avec un défenseur en moins, Seve van Ass se retrouvait seul dans le cercle pour crucifier Vanasch à la 4e minute. Denayer reculait en défense. Les Reds butaient encore sur le portier hollandais après un bel enchaînement ponctué par un tir de Dockier qui amenait un contre fatal pour les Belges. Bovendeert poussait la balle devant un but vide. A la 7e minute, les Pays-Bas héritaient d'un premier pc pour un kick de Kina. L'arrêt de Vanasch était magnifique, mais, sur le rebond, il ne pouvait s'interposer devant Bovendeert (3-0). Le cauchemar se poursuivait à la 8e minute avec un kick d'Arthur De Sloover qui amenait un 2e pc. Cette fois, Vanasch la stoppait et son défenseur dégageait la balle. De Sloover évitait le 4-0 en arrêtait une percée sur le point de stroke à la 12e minute. Depuis le poteau de Luypaert et le tir de Dockier, les Belges n'ont plus inquiété Blaak. Ce premier quart temps catastrophique s'explique par le manque d'agressivité belge dans les duels. Pour le moment, les Hollandais les remportent presque tous. Malgré tout, à la 14e minute, les Belges forçaient un 2e pc. Re pc. Le sleep de Luypaert était cadré et dévié par le gant de Blaak. Charlier ne cadrait pas une frappe à 11 secondes de la fin. Le score est lourd et ne reflète pas la physionomie de ces 15 premières minutes.


Deuxième quart

Les Red Lions repartaient vers l'avant et multipliaient les actions dans les 25 sans réussir le dernier geste. La folie du premier quart laissait place à une bataille plus tactique qui partait moins dans les deux sens. Face à la passivité de la défense belge, les Hollandais obtenaient un 3e pc malgré un arrêt de Vanasch. Sur une combinaison, Hertzberger inscrivait le 4e but. Boon envoyait dans l'axe une balle à Dockier qui butait sur Blaak. Boccard évitait le tir du 5-0, mais Vanasch arrêtait un autre tir en provoquant un jeu dangereux et un 4e pc à la 24e minute. Il était mal stoppé. Luypaert, pour une faute dans le milieu de terrain, prenait une carte jaune. Ce n'était pas sa mi-temps. A une minute de la pause, une percée sur le flanc droit se terminait par un 5-0. Pruijser signait la réalisation. Durant le deuxième quart, les Red Lions n'ont pas construit grand chose dans le cercle adverse. Le plus inquiétant? Le positionnement de la défense belge qui laisse des boulevards à des Oranjes qui n'en demendaient pas tant.


Troisième quart

Au milieu de la défense, Denayer remplaçait toujours Luypaert, puni d'une jaune. Boccard était déterminant à la 33e minute. L'entrejeu belge est complètement dépassé aussi. Les touches belges se faisaient de plus en plus rares. Les passes belges étaient lentes et trop prévisibles. On se croirait revenu 20 ans en arrière. Le score n'évoluait plus jusqu'à la 41e car les Pays-Bas ont levé aussi le pied dans ce 3e quart. Keusters cadrait sa frappe à la 38e minute. Wegnez provoquait un pc grâce à son accélération. La video était demandée par les Hollandais. L'arbitre confirmait le pc. Le sleep de Luypaert ne passait pas. A la 41e minute, Briels était mis au tapis dans le cercle. Le 6e pc belge était accordé. Le sleep de Boon était repoussé, mais Dohmen était à l'affût pour la pousser (5-1). Un tir de Hertzberger était contré par Luypaert. Les dernières minutes de ce 3e quart étaient calmes malgré un tir de Brinkman contré par Luypaert et un envoi peu dangereux de Pruijser.


Quatrième quart

L'intensité retombait de plusieurs crans encore. Les signes de frustration belge étaient de plus en plus perceptibles. Dans les tribunes, les olas s'enchaînaient. A la 50e minute, les Pays-Bas provoquaient un pc. Sur le rebond, Verga se frottait encore à Vanasch. La maladresse orange était inimaginable à la 54e minute. Deux occasions nettes venues des deux flancs. Keusters manquait une déviation à la 55e. Keusters et Balk s'empoignaient et prenaient tous les deux une jaune. Charlier touchait le poteau. Boccard provoquait un stroke pour une poussée dans le dos plus que discutable. Hertzberger se chargeait de le convertir (6-1).




Pays-Bas - Belgique 6-1


Pays-Bas: Blaak; Hertzberger, van Ass, Verga, Schuurman, Baart, Kemperman, Pruijser, de Mol, Brinkman, Wortelboer; Puis Balk, van Dam, de Geus, de Voogd, Bovendeert

Belgique: Vanasch; Boccard, Luypaert, van Doren, Hendrickx; Dohmen, Denayer, Gougnard; Briels, Keusters, van Aubel; Puis Boon, Charlier, Dockier, De Sloover, Wegnez, Kina

Les arbitres: MM. B. Bale (G-B) et G. Greenfield (N-Z)

Carte verte: 3e Luypaert

Cartes jaunes: 27e Luypaert, 55e Keusters, 55e Balk

Les buts:4e van Ass (1-0), 6e Bovendeert (2-0), 7e Bovendeert sur suite de pc (3-0), 22e Hertzberger sur pc (4-0), 29e Pruijser (5-0), 41e Dohmen sur suite de pc (5-1), 58e Hertzberger sur stroke (6-1)