Hockey L’attaquant des Red Lions a pris quelques claques et quelques médailles dans sa riche carrière.

Shane McLeod a dévoilé sa sélection des 18 guerriers retenus pour la bataille d’Amstelveen. Parmi ceux-ci figure Cédric Charlier.

Cet attaquant, qui vient de signer un contrat de 4 ans au Racing, est unique en son genre. Il a cette capacité d’effacer un, deux ou trois défenseurs en une fraction de seconde. Ses débordements et son charisme sur le terrain en font un gars indispensable dans une sélection.

Côté terrain, il fait peur à ses adversaires. Côté coulisse, il est l’un des êtres les plus attachants. A 29 ans, il fait partie de ces quelques rescapés qui ont connu la montée en puissance de cette dernière décennie. "Je suis né à l’époque idéale, n’hésite-t-il pas à souligner d’emblée. Quand je vois le chemin parcouru, je ressens une immense fierté. Il y a 10 ans, il n’y avait rien de pro autour de nous. Nous nous entraînions avec tout le monde, ce qui nous imposait des horaires compliqués, soit tôt le matin, soit tard le soir. Certains étudiaient. D’autres travaillaient."

Il ne manque que le succès

La plus grande différence a trait à leur confiance en eux qui rend le groupe très solide. "Nous n’étions jamais certains d’un résultat avant un match. Nous devions bosser comme des fous face à tout le monde. Ensuite, nous avons remporté les médailles d’argent lors des championnats d’Europe à Boom en 2013 et aux Jeux olympiques à Rio en 2016."