Hockey

Le Léopard est au bord du gouffre mais pour les barrages, rien n'est clair. De toute façon, ceux-ci se disputeront pour l'honneur…

On s'y attendait largement, vu que la Gantoise n'a pas encore perdu de point en 2017 : le club entraîné par Pascal Kina remonte en Division d'Honneur aussi vite qu'il en était descendu. Pour la suite, la balle sera dans le camp des dirigeants gantois qui ne manquent pas d'ambition (n'ont-ils pas annoncé un titre pour… 2020 ? C'est dans trois ans, ça…) et pourraient bâtir une équipe compétitive dans les prochaines semaines.

En tout cas, les Gantois ont dû attendre plus d'une mi-temps pour prendre leurs distances vis-à-vis du Baudouin. Quatre pc ne suffirent pas à la tâche en première période, mais c'est Emile Esquelin qui débloqua le compteur sept minutes après la reprise, d'une déviation. Ensuite, le petit pc hebdomadaire de Matthew Brown permit d'afficher le 0-2 et le même joueur transforma un stroke pour faire 0-3. Les Gantois peuvent désormais fêter la remontée…

Pour le titre, par contre, ça risque d'être un peu juste, car le Pingouin (qui terminera par deux matches à domicile) s'est réveillé aux dépens du Victory. Nelson Onana ouvrit la marque d'un tir un peu chanceux qui prit le gardien adverse à contre-pied , avant que Nicolas Vandiest ne double l'écart. Avant la pause, les Anversois recollèrent à 1-2 grâce à un pc de Ben Van Hoof. A la reprise, un moment de flottement dans les rangs du Victory permit aux Aclots de se détacher à 1-4 par Lucas Dubois et Maxime Bertrand, ce dernier suite à un beau mouvement collectif. Ben Van Hoof marqua ensuite son deuxième but de la journée sur un exploit personnel (2-4) et les Edegemois collectionnèrent les pc (9) mais le score ne changea plus. Avec 4 pts d'avance sur la Gantoise, le Pingouin pourrait être champion dès la semaine prochaine.