Cinq titres de rang pour le Racing

Ph. D. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Hockey

Pas de stress pour les deux finalistes de la rencontre qui démarrait sans phase d’observation. Dès la première minute, Antoine Ide, le gardien de l’Orée, devait s’interposer sur des percées de Melotte et Dallons. L’Orée va monopoliser la balle alors que le Racing émergeait sur de rapides contre-attaques de ses deux Espagnols, Mesa et Garcia.

Ce dernier, intenable hier - il n’est pas international avec l’équipe d’Espagne pour rien -, touchera le piquet de but de l’Orée. A la 6e minute, Gaby Garreta va forcer un pc que Ruytinx va brillamment intercepter. Les gardiens auront l’occasion de se mettre en évidence tout au long du match.

Ide va s’interposer sur des pc du Racing aux 11e et 14e. C’est l’Orée qui va surprendre le Racing sur pc à la 18e minute : De Chaffoy concluait victorieusement.

Après la pause, l’Orée va subir un fort pressing, parvenant tant bien que mal à contenir les assauts ucclois par une défense bien serrée. Le Racing multipliait ses tentatives vers le but oréen, Ide et Debroux retardant l’échéance en sauvant des balles très chaudes. C’est finalement Thierry Melotte qui va égaliser sur pc à la 32e minute.

Dans la même minute, Maxi Garreta profite d’une erreur pour porter son équipe au commandement. C’était alors à l’Orée de sortir pour tenter de revenir dans le match. Les trous ainsi créés profiteront à Feron qui inscrivait le troisième but des Rats à la 36e minute. L’Orée tentera en vain de revenir ; ses deux derniers pc seront sans effets. Le Racing remporte ainsi son cinquième titre d’affilée.

Philippe Truyens, remplaçant au pied levé Olivier Nonnon suspendu, rayonnait : "La victoire a été difficile à se dessiner. En rentrant au vestiaire, j’ai demandé à mes joueurs de garder leur calme. Nous avons eu des occasions en première période que nous ne mettons pas. La patience a payé. Avec un banc comme le nôtre, nous devions prendre le dessus."

Ce que confirmait Maxi Garreta : "Ce ne fut pas simple, on n’a pas mis nos occasions. Il est vrai que mon but est un beau cadeau et change la physionomie du match."

Du côté oréen, Gaby Garreta reconnaissait les mérites du Racing : "C’est une belle équipe, ils ont la réussite des champions. Nous avons fait trop d’erreurs mais je suis content de leur avoir tenu tête."

Marcello Orlando regrettait ces petits détails à l’origine de sa défaite : "Contre une équipe de ce niveau, cela se paye cash. Ça s’est joué sur peu de choses, mais nous avons fait plus que de les mettre en difficulté. Ce fut un beau spectacle."

Ce ne sont pas les 1 200 spectateurs du Collège Saint-Pierre qui diront le contraire.

Publicité clickBoxBanner