Hockey


Braxgata - Waterloo Ducks: un nul équitable laisse le suspense entier

C’est à une revanche sous forme de demi-finale à laquelle on devait assister ce dimanche midi à Waterloo. Le Braxgata et son armée d’internationales en devait faire qu’une bouchée des Vertes. Le Watducks ne comptait pas se laisser faire et c’est dès le départ à un match très ouvert, même débridé auquel on allait assister.

Pas de round d’observation, pas de mesures de prudence : les deux équipes s’engageaient à fond. Mais choisissaient toutefois des options pas trop efficaces : soit de longues passes soit des balles protées trop longtemps. Rien de plus facile alors pour les défenses que de couper les trajectoires et d’effectuer des arrêts propres et des relances tout aussi faciles. Les quelques contacts rugueux montraient l’engagement des joueuses : un peu trop peut-être pour Astrid Vandermeiren qui tombait lourdement sur l’épaule et devait quitter le terrain (9e); elle remontait heureusement dix minutes plus tard après un traitement miracle. A la 12e minute, Simons devait intervenir devant Sinia : une première grosse alerte pour le Brax. Le premier quart se terminait alors que les deux équipes avaient progressé à toute allure : allaient-elles tenir le rythme ?

A ce jeu, le Watducks allait se montrer un peu plus dominant, multipliant les occasions de but. A la 20e minute, Peeters centrait et personne ne reprenait. A la 21e, Vandersteen tirait à côté. A la 23e, Ronquetti se créait une grosse occasion devant Simons : elle obtenait un pc que qui, redoublé, voyait Comerma tirer à côté. Le Watducks allait connaître ainsi une dizaine de minutes de domination. A la 25e, Sinia recevait une balle sur le genou et devait sortir temporairement. Le Braxgata se reprenait et Bonastre puis Coppey et Vandermeiren au terme d’un solo magistral portaient le danger devant le but local. La première mi-temps se terminait sur une double intervention des gardiennes.

La reprise voyait le Watducks dominer à nouveau légèrement, avec dès la 36e un essai de Ronquetti juste à côté. La réponse du Brax intervenait à la 43e, Bonastre envoyant un revers sur les guêtres de d’Hooghe et à la 45e où une longue balle passait sous le stick de Steenackers : la joueuse, seule devant le but vide, était surprise par la trajectoire déviée de la balle. A la 51e minute, les locales nous offraient une phase de jeu à montrer dans les écoles de hockey. Une balle partant de l’arrière mettait tout le Brax dans le vent, gardienne y compris : en 6 passes, elle arrivait dans le cercle mais Gose ne pouvait conclure, la défense visiteuse venant à bout de l’attaquante. A la 52e, Versavel centrait sur d’Hooghe. A la 54e, Bonastre centrait juste devant le but : personne pour reprendre. Les deux attaques restaient dangereuses mais sans conclure. Le Brax obtenait un pc, mais annulé suite à consultation des arbitres ; ces dernières s’en sortent avec une bonne prestation à peine entachée de quelques fautes non sifflées. Les dix dernières minutes devenaient encore plus ouvertes que précédemment : la fatigue se faisant sentir, le jeu encore plus ouvert allait permettre aux Ronquetti et Raymakers de se présenter face à Simons mais sans dégâts pour le Brax.

Le nul final était justifié et laisse un match retour très ouvert.


Fiche technique:

Waterloo Ducks : D’Hooghe, Cavenaile, Dewever, Verelst, Comerma, Peeters, Raymakers, Sinia, Smeekens, Stappaerts, Vandersteen puis Limauge, Ronquetti, Gose, Goeminne, Blockmans

Braxgata : Simons, Fobe, Meulemans, Ikegwuonu, Leclef, Nelen, J. Vandermeiren, Bonastre, Steenackers, Versavel puis Coppey, Li. Hillewaert, S. Stribos, A. Vandermeiren et Lo. Hillewaert

Les arbitres : Mlle Martin-Schmetz et Mahieu

Aucune carte.


La Gantoise prend une petite option sur la finale

Après une victoire et un nul en championnat lors de leurs confrontations directes, la Gantoise partait favorite pour cette demi-finale aller. Les visiteuses imposèrent d’ailleurs directement leur jeu. Après moins de cinq minutes, elles trouvèrent déjà un premier pc mais ne l’exploitèrent pas. Le pressing haut imposé par l’équipe de Gand permit de récupérer de nombreuses balles mais le dernier geste dans le cercle manqua souvent de réalisme. Bègue puis Chamberlain ratèrent ainsi de peu d’ouvrir la marque. Après quelques ajustements tactiques, l’Antwerp se reprit pour le deuxième quart temps. Les visitées eurent toutefois beaucoup de difficultés à être dangereuses et cherchèrent à exploiter avant tout les contres. Une tactique qui s’avéra être payante peu avant la pause. Parker récupéra une balle dans le milieu de terrain. Après avoir effacer une partie de la défense adverse, la joueuse arma un shot revers croisé splendide.

Ce but un peu ne démoralisa pas La Gantoise. Dès la reprise, les visiteuses reprirent d’assaut le cercle anversois. Leurs efforts offensifs furent enfin récompensés à la 46e sur pc. L’envoi fut d’abord repoussé à plusieurs reprises mais Chamberlain parvint finalement à envoyer la balle au fond. La suite du troisième quart s’équilibra tandis que les entrées dans le cercle dangereuses se firent plus rares de chaque côté du terrain. Il fallut attendre la dernière reprise pour voir à nouveaux des occasions franches. La balle fila d’un cercle à l’autre mais aucune équipe ne parvint à prendre l’avantage. Alors qu’il ne resta qu’une poignée de minutes, La Gantoise se créa un nouveau pc. Stéphanie Vanden Borre exploita très bien la balle pourtant mal calée pour offrir le deuxième but à son équipe. L’Antwerp tenta de réagir via notamment un ultime penalty mais ne parvint finalement pas à recoller au score. La Gantoise partira donc dimanche prochain avec une courte avance. Un avantage toutefois très maigre qui ne semble pas inquiéter l’Antwerp. Les Anversoises auront encore septante minutes pour rattraper leur goal de retard. Un objectif loin d’être inatteignable.


Fiche technique:

Antwerp : Picard, C. Struijk, Van Regemortel, Wisniewska, M Struijk, Aerts, Delforge, Pairon, Urroz, Parker L. Struijk puis C. Stuynen, Van Haren, B Stuynen, Van Strydonck et Groen.

Gantoise : De Ryck, S. Vanden Borre, A. S. Vanden Borre, Vermeersh, Lanckneus, Bègue, Gerniers, Rogeau, Chamberlain, De Naeyer, Key puis Esquelin, Demouliere, Vander Gracht, Sergeant et Corthals.

Arbitres : M. Sergeant et A Vandenbosch

Carte Verte : 34e Delforge

Les Buts : 29e Parker (1-0), 46e Chamberlain suir suite de pc (1-1) et 67e S. Vanden Borre sur pc (1-2).