Hockey

Antwerp et Watducks se quittent sur un nul blanc au terme d’une rencontre didactique

La rencontre au sommet de ce dimanche mettait aux prises l’Antwerp et le Waterloo Ducks. Les Anversoises débutaient de manière très alerte en pressant très haut et en imprimant un rythme élevé. Le Watducks bloquait impeccablement les attaques anversoises et à part, à la 6e minute, un tir de M. Struijk de peu à côté du but, rien ne venait troubler la gardienne D’Hooghe. La deuxième partie du premier quart tournait à l’avantage du Watducks qui se heurtait également une défense au sein de laquelle Berend avait retrouvé sa place, avec en butoir la fameuse Néerlandaise Maartje Paumen. A part une carte jaune pour Wisniewska à la 14e minute pour un tackle dangereux (les arbitres ont reçu des consignes pour être désormais plus sévères), on ne signalera pas d’autres faits saillants.

Le second quart sera à peine plus animé en tirs dansgereux. Comerma tirait sur Picard qui détournait en corner, la même gardienne sortait sur Gose à la 21e. En face, D’Hooghe déviait un revers de L. Struijk (24e) et un autre tir puissant de Aerts (30e). La mi-temps était atteinte sur le premier pc de la partie, mal arrêté par les visiteuses.

L’Antwerp allait dominer la seconde mi-temps, le Watducks laissant venir et faisant confiance à sa défense. Un tir de Puvrez passait devant le but à la 38e minute. A la 43e, une balle très chaude passée sous D’Hooghe, était dégagée en back stick par Comerma : stroke. Van Stydonck tirait à côté ! A la 47e, second pc pour la Wat, contré ; ce sera le dernier fait d’arme des visiteuses. Ce sera alors à l’Antwerp de se voir offrir deux pc. Ni Paumen ni Van Regemortel ne pourront le transformer. Le jeu deviendra plus ouvert mais sans danger pour les défenses.

Un nul qui ne satisfera aucune équipe mais qui devrait laisser un goût amer à l’Antwerp qui perd 4 points en deux rencontres à cause de strokes ratés.

L’autre rencontre au sommet opposait la White Star au Léopold. C’est à nouveau Oviedo qui fera la décision en fin de rencontre. La joueuse italienne totalise déjà 4 buts. Le Léopold a mené deux fois en pratiquant un jeu bien construit mais a finalement dû plier face à un White plus consistant.

Le Wellington a une fois de plus laissé échapper la victoire en concédant un but en toute fin de rencontre. Les deux derniers buts furent marqués sur stroke.

La Gantoise a fait carton plein face à un Louvain qui ne parvient pas à se mettre en place, malgré la belle composition d’équipe. Gerniers et Vanden Borre sur pc, et Spence répondaient au seul but de Woodcroft dans un match largement dominé par les Gantoises. Louvain se retrouve dernier.

Enfin, le Braxgata a lessivé le Victory 7-1, le but de consolation n’intervenant qu’à deux minutes du terme. Les Boomoises se sont bien amusées.