Hockey Les Molenbeekois reçoivent le Dragons, qu’ils sont les seuls à avoir battu jusqu’ici. Dans le bas du tableau, Beerschot-Orée sera important.

La 16e journée du championnat s’annonce a priori sans beaucoup de relief, ce qui n’exclut pas que certaines surprises puissent se produire. Une seule rencontre opposera les clubs de la colonne de gauche, et donc forcément aussi ceux de la colonne de droite.

La tête d’affiche est incontestablement constituée de Daring-Dragons. Non seulement pour la raison qu’on vient d’invoquer, mais aussi - beaucoup l’ont oublié entre-temps - parce que les Molenbeekois sont les seuls à avoir battu les champions sortants, qui plus est dans leur antre brasschaatois. Seulement voilà, à l’époque le Daring collectionnait les victoires et n’avait pas encore perdu de point - sauf plus tard sur le tapis vert. Depuis lors, les Rouge et Noir peinent à retrouver la bonne carburation et le changement de coach n’a pas encore produit d’effet notable. En outre, les coéquipiers de Geoffroy Cosyns devront composer sans leur défenseur et tireur de pc Dominic Uher, mobilisé par son équipe nationale en World League 2. Il est pourtant temps de retrousser ses manches du côté de la Basilique…

Les autres candidats à la 4e place - on peut raisonnablement penser que le Top 3 actuel ne sera plus vraiment inquiété sauf effondrement subit - auront un programme disparate. Le Léo s’en ira au Wellington (le match aller a été inversé : attention les distraits !) privé lui aussi de deux joueurs clés : Nuñez qui joue pour l’Italie et Kotulski mobilisé par la Pologne. On voit mal les Jaune et Gris déflorer leur capital-points dans ces conditions.