Hockey

Deux mois après la défaite en finale des Jeux olympiques, les Red Lions retrouvent l'Argentine mercredi soir à Uccle dans un match de gala. L'occasion de prendre leur revanche sur les Argentins.

Rentrés de Rio avec une médaille d'argent autour du cou, les Red Lions n'ont pas encore eu l'occasion de communier avec leur public depuis leur retour. La rencontre de mercredi face à l'Argentine sera l'occasion avant tout de faire la fête avec les 9.200 supporters présents.

"Nous sommes impatients de monter sur le terrain. Le public sera présent en nombre et c'est à nous de jouer et de faire le spectacle sur le terrain. Ce match sera avant tout une fête du hockey", reconnaît John-John Dohmen.

Le capitaine des Red Lions refuse d'ailleurs de parler d'une revanche sur la finale perdue.

"C'est un match amical donc ce n'est pas le contexte. Nous préférons prendre notre revanche lors d'une compétition officielle et je pense que nous la prendrons un jour. Nous voulons avant tout fêter notre médaille d'argent avec nos supporters."


Pour l'Argentin Luca Masso, petit-fils d'Eddy Merckx, c'est "un sentiment particulier"

Le match entre la Belgique et l'Argentine de mercredi soir à Uccle aura une saveur particulière pour Luca Masso. Resté sur le banc lors de la finale olympique, le petit-fils d'Eddy Merckx défend les couleurs de l'Argentine.

Né en Belgique et après avoir évolué pour la Belgique dans toutes les catégories de jeunes, Luca Masso, le belgo-argentin a opté pour l'Albiceleste. Mercredi soir, le joueur du Watducks sera animé d'un sentiment assez particulier en montant sur le terrain. "Ce sera particulier car je vais affronter mes coéquipiers et des joueurs que j'affronte chaque semaine en championnat. Ce n'est pourtant pas la première fois que je jouerai contre la Belgique car je l'ai déjà affrontée aux JO et en World League. Ce sera vraiment spécial." Ce match sera également une belle occasion pour Luca Masso de faire la fête avec ses coéquipiers. "J'ai dû quitter Rio le lendemain de notre victoire car je devais repasser des examens. Je n'ai donc pas eu la chance de rencontrer le président avec mes coéquipiers ou encore de faire un tour d'honneur dans un stade. Pour le match, j'espère que nous offrirons du beau spectacle aux spectateurs présents."


9.200 supporters derrière les Red Lions

Deux mois après la finale olympique perdue à Rio, la Belgique accueille l'Argentine dans un match de gala mercredi soir dans les installations d'Uccle Sport. Les Red Lions pourront compter sur un soutien de masse.

Pour le match de gala face à l'Argentine, Uccle Sport a mis en effet les petits plats dans les grands. En l'espace de trois jours, le club bruxellois a construit trois tribunes pour accueillir 9.200 supporters. Un véritable exploit sachant que le stade ne peut recevoir que 800 personnes dans une configuration classique.

"Nous avons accepté ce pari fou et je remercie la fédération de nous avoir fait confiance. A la base, nous avions prévu d'accueillir 5.000 personnes mais les places sont parties en deux heures. Face à la demande, nous avons augmenté tout d'abord à 7.500 pour finalement arriver à 9.200. Si on ajoute, les 550 personnes qui travailleront sur le site, cela fait près de 10.000 personnes", explique Nicolas Dassonville, le président d'Uccle Sport.

Un soutien qui sera très important pour John-John Dohmen et ses coéquipiers.

"Autant de spectateurs pour un seul match, c'est impressionnant. Cela nous fait plaisir que le public ait répondu présent et nous espérons leur rendre sur le terrain", avoue le capitaine des Red Lions.