Hockey

Grâce à un énorme Vanasch sur shoot-out, les Belges se sont qualifiés pour la finale de l'Euro. Le portier belge a repoussé 4 shoot-out pour envoyer les Belges disputer leur 2e finale de l'Euro après celle perdue en 2013.

Après 30 secondes, sur un centre de Stockbroekx, la déviation de Briels était cadrée, mais sans danger. Stockbroekx accélérait sur la phase suivante et centrait. Il offrait aussi un premier aux Allemands après 3 minutes. Le sleep de Windfeder était touché sur la ligne par le stick de van Aubel, mais la balle rebondissait derrière la ligne (1-0). Sur un centre de Gougnard, Boon armait un tir contré à la 4e minute. Dockier jouait dans le cercle avec Charlier qui obtenait le premier pc belge. Le sleep d'Hendrickx était dévié. Les Red mettaient le feu dans le cercle en ce début de match, mais un stick allemand était toujours dans le chemin. Van Doren distillait un centre génial qui ne débouchait sur rien. Le press belge était très haut. Le verrou allemand durant ce premier quart ne sautait pas.

Dans le deuxième quart, une percée sur le flanc de Gougnard offrait un tir à Boon, puis van Aubel déviait une balle au dessus de la latte. Le but était dans l'air. Boon jouait en solo un numéro de dribbles qui s'achevait sur une déviation de Kapaun dans son propre but (1-1).

A la suite de ce but, le jeu d'échecs reprenait. Aucune nation ne voulait trop se dévoiler. Charlier, bloqué par 3 Allemands, criait de rage après avoir obtenu le 2e pc belge à la 22e minute. Dockier l'arrêtait mal et offrait une contre attaque très dangereuse. Des deux côtés, on démontrait ses talents techniques sans que cela ne débouche sur des interventions des gardiens. Chaque perte de balle était exploitée. Chaque contrôle était précis.

Sur une accélération collective (Gougnard, Charlier, Wegnez), Denayer se retrouvait seul pour cadrer un tir qui trompait Walter. Les Allemands demandaient la video. Un backstick de Gougnard annulait le but. La décision était juste. La mi-temps était déjà sifflée.

Après la pause, van Doren bloquait une accélération jusqu'au cercle de Wellen. Les deux équipes étaient très prudentes.

Wellen shootait sur le corps de Wegnez qui se relevait tout de suite alors que le public craignait pour le belge. Sur un travail de Denayer cowboy Dockier se retrouvait en position de tir et faisait mouche (2-1). Il imitait le cow-boy pour célébrer ce nouveau but.

Sur un contre, Wegnez lançait Briels, mais la défense allemande avait le dernier mot.

A la 40e, un centre-tir de Ruhr n'était pas dévié par Miltkau qui avait le but vide. Luypaert était décisif sur un centre 30 secondes plus tard. Il laissait exprimer sa rage. Les Allemands imposaient une cadence infernale aux Belges. Boon frôlait le 3e but, mais il était déséquilibré au moment de frapper. La fin de ce 3e quart était dominé par les troupes de Kermas.

Vanasch commençait le dernier quart d'un save d'extraterrestre. Boon chipait une balle, mais il n'arrivait pas au cercle. L'Allemagne obtenait son 2e pc à la 49e minute. Les Belges hésitaient à demander la video, mais ne le faisaient pas. Il était mal stoppé. Alors que Linnekogel filait dans le cercle, Van Doren était impeccable dans son intervention. Les accélérations allemandes étaient très dures, mais les Belges tenaient bon. Vanasch intervenait à la 52e minute sur un tir à bout portant. Wegnez offrait à Briels une demi-occasion. Alors qu'il restait 5 minutes, tous les Belges défendaient et misaient sur un contre. Le gardien Walter sortait à 4 min 42 de la fin. Une perte de balle n'était pas exploitée par les attaquants belges. Les Allemands restaient dans nos 25. Fürk profitait de la seule occasion pour rétablir l'égalité d'un tir à contre-pied. Les Belges demandaient la video. Il ne restait plus qu'une minute 35. Le but était validé. Gougnard tirait encore dans les dernières secondes, mais il ne cadrait pas sa frappe.

Le premier finaliste devait passer par la séance des shoot-out où Vanasch a été le meilleur.

Allemagne – Belgique 2-2 (SO : 0-2)

Allemagne : Walter ; Müller, Grambusch, Windfeder, Häner, Wellen, Trompertz, Hauke, Rühr, Miltkau, Fürk ; Puis Kapaun, Meyer, Staib, Linnekogel, Zwicker, Boeckel.

Belgique : Vanasch ; A. Van Doren, Boccard, Luypaert ; Stockbroekx ; Meurmans, Denayer, Gougnard ; van Aubel, Keusters, Briels, Puis Boon, Dockier, Charlier, Wegnez ; Hendrickx, Wegnez

Les arbitres : MM. J. Van 'H Hek (P-B) et B. Bale (Ang)

Carte verte : 59e Grambusch

Les buts : 3e Windfeder sur pc (1-0), 18e Boon (1-1), 37e Dockier (1-2), 58e Fürk (2-2).

Shoot-out : Gougnard (0-0), Hauke (0-0), Denayer (0-1), Rühr (0-1), Wegnez (0-2), Miltkau (0-2), Van Doren (0-2), Linnekogel (0-2)