Hockey

Les deux équipes, déjà qualifiées pour les demi-finales, se rencontraient avec un enjeu capital : éviter l’Allemagne. Pour les hommes d’Alex de Chaffoy, un nul suffisait pour remporter la poule et s’offrir une demi contre la Pologne, quelque peu plus abordable que les champions du Monde. Mais en hockey en salle, tout peut aller très vite. Certes les Indoor Red Lions avaient déjà prouvé qu’ils pouvaient tenir un résultat : contre la Suisse, ils avaient fait le gros dos pendant toute leur seconde mi-temps.

Dans sa composition habituelle, la Belgique débutait prudemment mais se faisait très rapidement prendre en contre avec un but de Korper à la 2e minute (1-0). Les Belges se faisaient prendre de vitesse mais résistaient bien. A la 6e minute, ils obtenaient un premier pc : le gardien sortait sur Zimmer qui ne pouvait armer. Aux 8e et 10e, Gryspeerdt devait intervenir alors que les Belges évoluaient à 4, Jacob puis Degroote ayant écopé d’une carte verte. A la 11e, Maraite envoyait la balle derrière le but autrichien. Sur la relance, Stenzel descendait sur le côté gauche sans rencontrer aucune opposition : son envoi aboutissait au fond (2-0). L’espoir renaissait avec un pc de Pokorny qui trouait le gardien (2-1). La défense belge encaissait un nouveau pc de Hasun à la 14e minute. Malgré un jeu assez fermé, les Belges pensaient obtenir un pc à la 15e mais les arbitres se ravisaient. Pas grave puisque dans la minute suivante, Cornillie descendait tout le terrain pour marquer en revers après avoir mystifié le gardien (3-2). Les Red Lions équilibraient la rencontre en compliquant singulièrement la tâche aux Autrichiens, jouant sur un schéma identique.

La seconde mi-temps débutait de façon débridée. Les hommes d’Alex de Chaffoy tournaient dans tous les sens, pratiquant un jeu offensif à la belge. Dykmans et Plennevaux deux fois se heurtaient à Szymczyk. Gryspeerdt avait entretemps dû bloquer Korper. Chaque équipe obtenait un pc, le belge mal donné, l’autrichien finalement annulé. A la 27e, Vandiest envoyait à côté. A la 30e, une phase d epc voyait le même joueur rétablir l’égalité dans un vacarme assourdissant d’un public enthousiaste. Les Belges allaient commencer 10 minutes de défense héroïque. Avec encore une nouvelle occasion de but pour Plennevaux qui envoyait un revers miraculeusement arrêté sur la ligne par Steyrer. Les 5 dernières minutes allaient permettre à Matteo Gryspeerdt de démontrer sa classe : il sauvait son équipe à trois reprises. Pour les deux dernières minutes, l’Autriche enlevait son gardien pour créer le surnombre mais la défense belge tenait le coup.

La Belgique terminait première de son groupe. Elle affrontera la Pologne pour une place en finale.


Belgique : Gryspeerdt ; Cornillie, Jacob, Zimmer, Dykmans, Plennevaux, puis Degroote, Pangrazio, Pokorny, Maraite, Vandiest

Autriche : Szymczyk ; Eitenberger, Körper, Stanzl B., Steyrer, Hasun, puis Unterkircher, Schmidt, Rudofsky, Uher et Stanzl P.

Cartes vertes : 3e Jacob, 7e Degroote

Les buts : 2e Korper (1-0), 11e Stanzl B. (2-0), 12e Pokorny sur pc (2-1), 14e Hasun sur pc (3-1), 16e Cornillie (3-2), 30e Vandiest sur pc (3-3)