Hockey

Belgique – Suisse 2-1

Belgique : Gucassoff ; Cornillie, Jacob, Zimmer, Dykmans, Plennevaux, Puis Degroote, Pangrazio, Pokorny, Maraite, Vandiest

Suisse : Schupbach ; Muller, Morard, Feller, Schneider, Greder ; Puis Richner, Keller, Gassner, Steimer, Morard

Cartes vertes : Morard, Pokorny

Les buts : 4e Keller (0-1), 10e Maraite (1-1), 16e Dykmans (2-1)

Les Belges ont réalisé la journée parfaite lors de cette première journée des Championnats d'Europe indoor à Anvers. Ils ont d'abord battu les Russes, 4e mondiaux, avant de dicter leur loi contre les Suisses, 8e mondiaux. Avant même d'affronter les Autrichiens, ils sont déjà assurés de jouer les demi-finales à la maison.

Dès la deuxième minute, la Suisse provoquait son premier pc. Cornillie sortait si vite qu'il interceptait la balle avant même que le Suisse ne la… tire. A la 4e minute, Keller, sur un contre, déflorait la marque. Plenneveaux commettait une grosse boulette en défense, mais la Suisse n'en profitait pas pour faire le break. Les Belges étaient peu en réussite en ce début de match. Ils ne parvenaient pas à se trouver. Degroote essayait de réveiller ses coéquipiers. Maraite entrait dans le cercle à la 7e minute. Toujours sans danger. A la 9e minute, Vandiest recevait un but sur un plateau d'argent, mais il poussait la balle sur le gardien suisse. Dans la foulée, Maraite lançait le match des Belges en tirait entre les jambes du gardien (1-1). Son geste rageur en disait long sur la frustration des 10 premières minutes. Le public sifflait lors d'une faute sifflée contre son chouchou Zimmer. Les Belges montaient en puissance, aidés par des supporters extraordinaires. En deuxième moitié de première mi-temps, les Red Lions indoor étaient plus vifs dans les duels. Ils récupéraient plus de balles. Sur une perte de balle suisse, Plennevaux remontait le terrain pour servir Dykmans qui la poussait dans le but avec sang froid (2-1). Gassner était proche de l'égalisation à la 18e minute. Son envoi filait à côté.

En deuxième mi-temps, les Belges reprenaient le contrôle de la rencontre alors que la Suisse restait menaçante. Cornillie stoppait virilement Muller sans que l'arbitre ne sorte la carte. Aucune occasion franche n'était à signaler avant ce premier pc suisse sifflé contre Cornillie. La combinaison de passes n'aboutissait à rien. Les duels étaient équilibrés. Les Suisses jouaient de plus en plus bas. Le rythme ralentissait. La deuxième mi-temps étaient nettement plus fermées et tactiques. Sur un contre, Dykmans recevait une chance de faire le break. Morard prenait une verte à 5 minutes de la fin pour une poussée sur Dykmans. Les Suisses jouaient sans gardien durant les dernières minutes. Pokorny prenait une verte. La fin de match était crispée, mais le score n'évoluait plus.