Hockey

Bloemendaal s'impose 0-8 avec deux phases de jeu par mi-temps. Une bien triste soirée pour les Anversois qui devront rejouer un match de classement... lundi à 9h15.

Ce Dragons-Bloemendaal avait des allures de Hollande-Belgique sur terrain neutre. Enfin, pas vraiment neutre, mais Rotterdam n'est pas Bloemendaal. N'empêche que le stade était comble avec 6500 spectateurs.

Dans le camp du Dragons, comme prévu, tout le monde tenait sa place, Denayer étant rétabli de sa blessure aux ischiojambiers.

Le match démarra à cent à l'heure avec déjà une occasion pour Jeffrey Thys après 16 secondes ! La volée de l'attaquant anversois sur un centre de van Aubel échoua au-dessus. Et dans l'autre camp, une mêmée homérique devant la cage de Loïc Van Doren se termina sans mal pour les Belges. Ensuite, l'intensité baissa, mais Henri Raes fut à deux doigts de surprendre Stockmann à la 12e minute sur un long centre de Van Bockrijck mal dégagé par la défense hollandaise. Le gardien international eut le dernier mot.

Il ne fallut qu'une minute en deuxième quart-temps pour qu'une descente de Jasper Brinkman sur la gauche lui permettre de rentrer dans le cercle sans opposition. Van Doren repoussa son envoi mais le vétéran Dwyer, qui avait bien suivi, poussa la balle au fond du but (0-2).

Le Dragons encaissa mal ce coup du sort. Les Anversois concédèrent leur premier pc, sauvé par Van Doren, et surtout à la 24e, un solo de Jenniskens lui permit d'amener la balle dans le cercle. La défense dégagea mal et Bovendeert se précipita pour glisser la balle entre les jambes de Van Doren (0-4). Le Dragons n'en menait pas large, n'arrivait pas à contrôler le jeu et au repos, on ne voyait pas très bien comment les Anversois allaient redresser la barque.


Le calice jusqu'à la lie

Les Amstellodamois furent d'ailleurs près de marquer un troisième but de champ par Fuchs, mais Loïc Van Doren en décida autrement. Dominés dans les duels, incapables d'accélérer le jeu, les Rouges s'exposaient aux contres de Bloemendaal et c'est ce qui arriva à la 38e minute : descente à droite de "t Hart et plongeon de Bovendeert pour faire 0-6. On pouvait fermer les bouquins...

Pire encore, les Hollandais obtinrent un pc et carte jaune de dix minutes pour Van Doren après consultation de la vidéo alors que l'arbitre avait le nez sur la phase et que le ralenti montrait que le meilleur joueur de 2017 n'avait fait aucun geste vers son adversaire. Ce qu'on appelle boire le calice jusqu'à la lie. Et à la minute suivante, Fuchs put une nouvelle fois s'échapper par la gauche et centrer pour Bovendeert qui compléta son hat-trick d'un joli plongeon (0-8).

La suite n'avait évidemment pas beaucoup d'importance. Le Dragons fit de son mieux pour au moins essayer de gagner le quatrième quart-temps, mais sans succès. Pour la deuxième fois en trois saisons (entrecoupées d'une médaille de bronze) les Anversois sont éliminés en huitièmes de finale. Mais cette fois, ce n'est pas contre le cours du jeu...


Dragons : L. Van Doren, Celis, A. Van Doren, Hendrickx, Poncelet, Wegnez, Denayer, Rombouts, Verheijen, van Aubel, Thys, puis Rubens, Raes, Van Bockrijck.

Bloemendaal : Stockmann, de Groot, Swaen, 't Hart, Th. Brinkman, Schuurman, Stockbroekx, Lleonart, Dwyer, Wortelboer, Fuchs, puis Jenniskens, Bovendeert, J. Brinkman, van der Drift, Beekmans.

Arbitres : MM. D. Barstow (Ang) et B. Göntgen (All).

Cartes vertes : 28e J. Brinkman.

Carte jaune : 40e Van Doren.

Les buts : 16e Dwyer (0-2); 24e Bovendeert (0-4); 39e Bovendeert (0-6); 41e Bovendeert (0-8).


L'homme du match

Roel Bovendeert : L'international hollandais de 25 ans a crucifié le Dragons quasi à lui tout seul en marquant trois fois... en plongeant. La première fois, il a fait disparaître la balle entre les jambes de Loïc Van Doren. Les deux autres fois, il a plongé sur un centre avec le timing parfait pour trouver le chemin des filets.


Ce qu'il faut retenir de la 2e journée d'EHL

  1. Pour la première fois, un club français s'est qualifié pour les quarts de finale : St Germain (l'équipe des frères Genestet) a en effet battu Three Rock Rovers (Irlande) 3-2.
  2. Le club local, dans un des matches les plus durs des huitièmes de finale (contre Mannheim, l'équipe de Gonzalo Peillat, meilleur tireur de pc du monde), a réussi une remontée fantastique : mené 0-4 (deux buts de champ) à dix minutes de la fin, il est revenu à égalité à 65 secondes de la fin.
  3. Il l'a ensuite emporté à l'occasion des premier shoot-out du tournoi (5-4) non sans que les Allemands ratent... leurs deux derniers essais. Ce ne sont donc pas toujours les Allemands qui gagnent à la fin, au hockey en tout cas.
  4. Bloemendaal est quasi assuré de se voir confier l'organisation du Final Four, les 26 et 27 mai prochain après sa victoire sur le Dragons. Les deux clubs étaient candidats. En cas d'élimination fort peu probable du vainqueur au tour suivant contre Saint-Germain, le HC Rotterdam pourrait à son tour se porter candidat. En attendant, les clubs hollandais seront trois à jouer les quarts de finale.
  5. Les Belges ne seront que deux en quart de finale, ce qui n'est déjà pas mal. Le Racing joue ce lundi à 15h et l'Herakles à 17h15.