Hockey

La finale Dames opposa le White et le Watducks. Si la qualification des Bruxelloises se fit sans le moindre problème, la présence du Wat en finale fut une surprise. Victorieuses surprenantes du Pingouin, les Brabançonnes ne partirent pas favorites.

Dès les premiers instants, le White alla d’ailleurs assumer son rôle de grand favori. Le pressing haut du White, posa visiblement problème au Watducks. Après quatre minutes de jeu, Laurine Delforge, récupéra parfaitement un centre pour tromper la gardienne brabançonne. Dans la foulée, Morgane Vouche puis Alexia Masso alourdirent déjà le score à déjà 3-0 après moins de dix minutes de jeu. La confortable avance ainsi acquise permit au White de relâcher la pression. L’intensité baissa d’un cran et le score n’évolua plus jusqu’à la pause.

Le Watducks ne renonça pas pour autant. Lauriane Stappaerts parvint à réduire le score à 3-1 dès le retour des vestiaires. Le sursaut brabançon ne dura toutefois qu’un court instant. Vorushlyo rétablit rapidement l’écart de trois buts sur stroke avant que Delforge n’inscrive son deuxième but de la rencontre. Morgane Vouche porta finalement le score à un cinglant 6-1 dans les derniers instants du match. Après trois finales perdues en autant d’années, le White conquiert enfin le titre en salle.