Hockey

Pour leur premier match de phase de poule de la finale de World League, les Red Lions ont battu les Argentins, numéros un mondiaux, dans un match de prestige entre 2 des 3 meilleures nations mondiales.


Argentine – Belgique 2-3

Dès le début de la partie, les Belges se rendaient maîtres des duels face aux champions olympiques argentins. Un sleep sur pc de Luypaert à la 9e minute plaçait tranquillement les Belges aux commandes. Son envoi filait côté gant où Gilardi ne pouvait aider son gardien. Le premier quart était dominé par les Red Lions alors que Vanasch était peu sollicité. Le jeune Antoine Kina fêtait son premier match pour les Red Lions dans le cadre d'un grand tournoi. Il montrait d'emblée une belle complicité avec Tom Boon. John-John Dohmen, aussi, était ravi de monter sur le terrain après un break de 13 mois. Malgré son manque de rythme, il était déjà important en ce début de tournoi.

Dans les rangs argentins, on notait l'absence du Belgo-Argentin Luca Masso alors que quelques têtes connues de la DH étaient sur le terrain.

A la 24e minute, un centre de Rossi était dévié par Vila dans le but et annulé justement par l'arbitre à cause d'un backstick. Ce deuxième quart était plutôt à l'avantage des Argentins qui n'arrivaient pas à obtenir ce premier pc. L'action se passait du côté belge, mais la défense des Lions avait à chaque fois le dernier mot. Sur un contre à la 27e minute, Tom Boon envoyait en profondeur la balle à Cédric Charlier qui ne pouvait la contrôler. Il serait parti seul au but. Une perte de balle de Keusters dans l'entrejeu résumait les quelques déchets belges dans ce deuxième quart. La seule occasion intéressante à recenser venait après la demi-heure de jeu. Une longue passe de Van Doren était contrôlée par Charlier qui, dans le cercle, ne cadrait pas son envoi.

Avec 8 entrées dans le cercle à 2, les Belges méritaient cet avance au marquoir à la pause.

Dès le retour des vestiaires, les Red Lions montraient un autre visage, plus conquérant et plus offensif. A la 40e minute, Charlier était poussé fautivement par Rossi qui prenait une verte. Paz prenait une jaune pour un vilain tackle. La vitesse belge gênait les Lions latinos. Dans la foulée, Boccard déviait magistralement une balle pour Briels dans le cercle. Le capitaine testait les réflexes de Vivaldi. Le danger revenait avec Briels qui profitait de la supériorité numérique. Avec 14 entrées dans le cercle et un seul but, les Lions n'étaient pas très adroits dans le cercle. Plusieurs mouvements collectifs étaient intéressants dans ce 3e quart. On sentait les enchaînements appris à l'entraînement avec cette volonté de passer par un attaquant sur la ligne de but pour exploser la ligne adverse. Vanasch passait un match très calme. A la 43e minute, une excellente interception de Wegnez offrait une supériorité numérique des Belges dans le cercle adverse, mais Charlier ne concluait pas. L'arbitre accordait un pc, le 2e du match. Il ne donnait rien. Arthur Van Doren stoppait et tirait, mais Vivaldi était sur la trajectoire. « C'est un match compliqué avec peu de possibilités », confiait Thomas Briels.

Le dernier quart temps reprenait avec un appel dans le cercle de Ortiz qui ne pouvait pas capter la balle. Charlier manquait une grosse occasion. Sur un assist de Dockier, il croisait trop sa frappe. A la 51e minute, les Lions faisaient enfin ce break ! Keusters, qui a chipé une balle aérienne, se retrouvait en position de tir. Il fusillait Vivaldi qui ne pouvait rien faire sur le coup (0-2). Sur le premier tir cadré des Argentins, Casella trompait Vanasch dans la foulée. Les Leonas profitaient de la carte de Luypaert qui avait amené un moment de flottement dans la défense belge. A la 56e minute, une belle contre-attaque de Stockbroekx offrait un 3e pc aux Belges. Stocki avait réussi à entrer dans le cercle et cadrer son tir qui touchait un pied argentin. Tom Boon offrait un nouveau break (1-3) d'un magnifique sleep côté gant. Avec 2 pc sur 3et 2 buteurs différents, les Belges pouvaient difficilement être plus efficaces sur pc. A la 57e minute, Peillat héritait de son premier pc à la suite d'un kick de Dohmen. Peillat le transformait (2-3).

Les 3 dernières minutes étaient tendues, mais les Belges tenaient bons pour sceller ce premier succès à Bhubaneswar.Charlier cadrait même un tir à 40 secondes de la fin. Vivaldi s'interposait.


Argentine: Vivaldi ; Peillat, Gilardi, Salis, Paredes, Vila, Paz, Lopez, Rey, Mazzilli, Rossi ; Puis Andino, Casella, Ganly, Ortiz, Tarazona, Bugallo

Belgique : Vanasch ; Van Doren, Boccard, Stockbroekx, Luypaert ; Thiery, Wegnez, Dohmen, ; van Aubel, Briels, Keusters ; Puis Boon, Kina, De Kerpel, Charlier, Dockier, De Sloover

Les arbitres : MM. D. Barstow et B. De Young

Cartes vertes : 6e Andino, 35e Rossi, 52e Stockbroekx

Carte jaune : 36e Paz

Les buts : 9e Luypaert sur pc (0-1), 51e Keusters (0-2), 52e Casella (1-2), 56e Boon sur pc (1-3), 57e Peillat sur pc (2-3)