Hockey Après avoir beaucoup bourlingué, le gardien brainois veut viser plus haut avec l’Orée. Entretien.

L’Orée a causé la surprise dimanche dernier en s’imposant au Léo, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps. L’homme du match ? D’après le coach adverse et notre journaliste, sans conteste Arnaud Flamand, qui a dégoûté les attaquants du Léo en multipliant les bonnes parades.

"Ça se joue surtout dans le premier quart d’heure. Si le Léo marque après 30 secondes, le match est probablement déjà plié. On a eu du mal à entrer dans la rencontre et on s’est retrouvés logiquement menés, mais nous avons marqué sur notre premier pc. Ensuite, nous avons pris l’avance et bien défendu le reste du match, Nos renforts défensifs sont des joueurs solides qui font bien leur boulot. Cela nous permet de compenser la défection inopinée de notre capitaine Raphaël Robyns, qui ne peut plus s’entraîner le soir à cause de son boulot."