Hockey

Le Waterloo Ducks tient le coup et décroche le titre.

L’Antwerp n’a pu faire mieux qu’un match nul et échoue face à une défense brabançonne infranchissable

L’équation était claire : il fallait à l’Antwerp une victoire pour aller chercher le titre ensuite aux shoot-outs. C’est donc à l’attaque que se portaient les Anversoises avec un premier pc à la 4e minute, dévié au-dessus. A la 6e, une belle action de Ronquetti ne trouvait personne à la conclusion. A la 12e minute, les attaquantes anversoises rataient deux balles de but. Au terme de ce premier quart, les Anversoises étaient rentrées une dizaine de fois dans le cercle. Mais sans succès.

Au cours du second quart, le jeu restait vif, fort disputé, avec quelques belles actions waterlootoises et finalement un peu moins d’actions anversoises. A la 24e minute, un beau travail de Comerma ne trouvait personne à la conclusion. A la 27e minute, Smeekens envoyait un tir trop faible pour tromper Picard : c’était le premier tir cadré du match. A la 28e, autre tir, celui d’Urroz, à côté. A la 28e, un coup-franc aux 23 mètres de Paumen était dévié dans le cercle par L. Struijk et terminait au fond. Mlle Sergeant sifflait but mais demandait la vidéo pour confirmation : le but était validé (0-1).
A la 31e minute, l’Antwerp concédait un pc pour un pied évitable. Le blocage de la balle était raté et elle aboutissait sur le côté gauche du cercle à Cavenaile qui toppait son tir : la balle montait en cloche et redescendait, passant la ligne en rebondissant. But mais nouvelle demande d’arbitrage vidéo ; le but était confirmé (1-1). A la 33e minute, un tir de loin était à nouveau dévié… sur la transversale du but de D’Hooghe ; le Wat avait eu chaud ;

La reprise voyait un Antwerp volontaire face à un Watducsk calme et concentré. Sans être très nerveux, le match reçut un peu de couleur par l’entremise de Mr Bourg qui décernait deux cartes vertes et une jaune. A la 45e minute, Paumen s’essayait au pc, mais son tir était facilement arrêté par D’Hooghe : on était loin de la meilleure joueuse du monde qui sleepait à qui mieux mieux. Autre pc deux minutes plus tard, pour Comerma cette fois et là, c’est Picard qui arrêtait.

Le dernier quart voyait l’Antwerp mettre un press assez haut, avec quelques actions qui auraient dû aboutir ; Cavenaile, Verelst et Blockmans effectuaient un travail défensif impressionnant. A la 55e, L. Struijk tirait trop faiblement. A la58e, autre tir de Delforge cette fois, bien bloqué par Wagemans. Les 5 dernières minutes allaient être à l’avantage du Wat’ qui se permettait de se porter devant le but : Ronquetti manquait le but de la victoire à la 68e.

La défense du Waterloo Ducks avait tenu le coup et offrait le premier titre féminin de l’histoire de son club.

Vanessa Blockmans : Une coupe à 16 ans !

Elodie Picard : Ca s'est joué jeudi !