Hockey

Pour sa 150e sélection, l’attaquante belge a donné la victoire aux Red Lions en marquant à la dernière minute.

Le début de la seconde rencontre face à la huitième nationale mondiale débutait par une remise de fleurs à Louise Versavel à l’occasion de sa 150e cape. L’attaquante du Braxgata allait remercier ses supporters et ses équipières en marquant le deux buts du jour, permettant aux Red Panthers de terminer invaincues de cette double confrontation.

San Nelen et sans Fobe, Thijssen faisait confiance à Duquesne et Raymakers en défense. Il alternait ses deux gardiennes, Picard assurant le poste aux premiers et troisièmes quart-temps, Sotgiu s’occupant du reste et des shoot-outs clôturant la partie.

La rencontre débutait sous un beau soleil et les 250 specatteurs qui avaient pu trouver une place de parking dans ce quartier résidentiel ont dû rapidement ouvrir le parapluie. Après 5 minutes de jeu, plusieurs coups de tonnerre soulignaient la première attaque sérieuse de la Chine avec une balle dangereuse de Liang. A la 6e minute, on notait une belle incursion de Leclef dans le cercle, rapidement contrée. Les Chinoises allaient pousser les Belges dans leur camp, obligeant à deux dégagements approximatifs dont un qui arrivait à Peng Jeng qui envoyait son revers à côté. A la 14e minute, Picard repoussait un double tir de Zhang. Quelques secondes plus tard, une belle averse de grêle incitait les arbitres à siffler la fin du premier quart.

La reprise humide allait sourire à Versavel. La numéro 10 se multipliait pendant 3 minutes. D’abord en reprenant un centre de Raymakers sur la gardienne, ensuite en envoyant un tir à côté et enfin en obtenant et convertissant le premier pc belge d’un sleep un peu au-dessus de la planche (1-0). A la 18e, Gerniers se voyait offrir l’occasion de tirer mais la pression d’une Chinoise l’empêchait d’armer correctement. A la 21e, Guo Qiu tirait à côté du but de Sotgiu qui avait relayé Picard. Dominant légèrement, les Chinoises tombaient sur des Belges bien inspirées qui réagissaient par des interceptions judicieuses comme celle de Raes à la 26e, laquelle lançait Peeters qui ratait son revers final. A la 29e minute, les Chinoises obtenaient un pc que Sotgiu écartait du gant. Sur la relance, Limauge piquait un sprint de 60 mètres pour céder à Leclef ; cette dernière était étouffée par trois Chinoises.

Après une première mi-temps bien menée, les Red Panthers allaient un peu souffler non sans se présenter face à la gardienne asiatique à l’une ou l’autre reprise. Aux 47e et 48e minutes, elles obtenaient deux pc et une autre occasion – un revers de Gerniers -, mais sans effet sur le marquoir. A partir de la 50e minute, les Chinoises montraient qu’elles n’étaient pas dans le top mondial pour rien. A la 52e, Zhang envoyait deux tirs que Sotgiu écartaient brillamment. A la 54e, un centre venu de la droite voyait la défense belge complètement absente et Zhang, la meilleure chinoise, concluait facilement (1-1). Accusantle coup, les Belges prenaient quelques minutes avant de se retrouver à nouveau dans le cercle adverse. A la 59e, un centre de la gauche dévié en hauteur était maîtrisé par Limauge au point de stroke : elle envoyait la balle sur la gardienne qui dégageait sur le côté où se trouvait… Versavel qui offrait un victoire sur le fil à la Belgique. Le temps de remettre la balle en jeu, d’aller la caler dans un coin du terrain, et les arbitres sifflaient la fin d’une rencontre agréablea à suivre.

Aux shoot-outs, les Chinoises prenaient une revanche toute relative en s’imposant à la mort subite 3-4.