Hockey

Une soirée mémorable avec 22 buts marqués en trois rencontres.

Certes, les rencontres mettaient en présence les équipes du top 4 avec d’autres moins en vue. Mais cette profusion de buts fera date.

C’est à Waterloo que le public s’est le plus amusé. Les joueuses ont mis 9 buts à la malheureuse lanterne rouge ! Après 25 minutes, un score de tennis était déjà affiché. Dès la 5e minute, Vouche tuait tout espoir brugeois. Au total, 7 joueuses différentes ont marqué ; seule De Mot et Vouche en prenaient deux à leur compte. Le Wat’ se qualifie ainsi pratiquement (mais pas encore mathématiquement) pour les play-offs, avec plus de 10 buts d’avance au goal average).

L’équipe du top 4 qui a connu le plus de difficulté est l’Antwerp qui avait ouvert la marque dès la 5e minute. Le White Star égalisait à la 25e minute par l’inévitable Oviedo. Malheureusement pour les Etoilées, elles encaissaient deux buts aux plus mauvais moments : un peu avant et un peu après la mi-temps. Au final, les Anversoises maintiennent le Dragons à 4 points d’elles et font un grand pas vers la qualification pour les play-offs.

A Louvain, on ne s’est pas non plus ennuyé. Après 27 secondes, Bonastre trompait déjà la défense locale pas encore très bien réveillé. A la 4e minute, c’était Versavel qui doublait la marque. Même si Stairs avait entretemps rappelé à Simons qu’elle devait se méfier, les carottes étaient cuites. Pourtant, les Joueuses de Jérôme Dekeyser ne se décourageaient pas et eurent le mérite de continuer à jouer comme si le score était encore nul. Sans être de grande qualité la rencontre voyait les joueuses se démener pour trouver les filets. Ce que fit Coppey à la 25e lorsqu’elle smashait une balle montante que Bonastre avait préalablement tirée sur Tack. A la 33e minute, Norlander redonnait espoir à son équipe, espoir directement tué par Steenackers qui déviait un long coup franc d’Ikegwuonu (1-4).

La reprise voyait les Boomoises tirer sur Tack comme à la foire : Versavel (36e, 45e et 46e), Bonastre (37e), Nelen (39e), et un pc à côté à la 40e. Finalement, ce sera Woodcroft qui allait faire bouger le score à la 50e (2-4). A la 61e, Bonastre se battait comme une diablesse pour arracher une balle pourtant bien défendue par les jeunes arrières et envoyait un revers violent dans les filets (2-5). Le dernier but fut de loin le moins spectaculaire, Versavel reprenant la balle en cuillère (2-6).

Jérôme Dekeyser constatait les dégâts : « On prend deux buts beaucoup trop faciles. Maintenant, le Brax esr vraiement lus fort que nous. Ceci dit, je suis content de voir que mes filles n’ont pas arrêté de se battre : elles reviennent à 2-4 ! »

Du côté du Braxgata, Shae MacAleese se montrait satisfait de la qualification de son équipe. « Il ne fallait pas oublier qu’on avait perdu contre elles au match aller. On a bien démarré et ce fut facile ensuite. On a deux matches pour peaufiner notre attaque avant la Gantoise. »

Louvain-Braxgata 2-6
Antwerp-White Star 4-1
Waterloo Ducks-Brugge 9-0