Hockey

Les Nivellois n'ont laissé que des miettes à leurs opposants. Sur 17 matches, ils totalisent 15 victoires… et 17 points d'avance. Enorme.

Le deuxième essai aura été le bon. Après s'être quelque peu planté la semaine précédente, le Pingouin a nettement saisi sa deuxième chance de montée, sur le terrain même de l'une des deux équipes qui l'avait battu cette saison. Le 0-3 est net et sans bavure. "Il n'y a pas eu photo" avouait Benjamin Van Hove, qui en a vu d'autres, après le match. C'est Victor Bertrand qui marqua en première mi-temps sur pc, avant que Nicolas Vandiest (sur le terrain de ses exploits les plus prestigieux) et Victor Bertrand à nouveau ne présentent l'addition au Watducks 3 : 0-3. La fête fut longue à la Canardière, même si le coach Gaëtan Defalque est bien conscient que ce sont les semaines prochaines qui seront cruciales. "Il faut se renforcer pour ne pas faire le chemin inverse et tout le monde en est conscient." La suite dans votre journal préféré…

La Gantoise joue au tennis

Qui accompagnera les Aclots en DH ? Les jeux semblent faits : la Gantoise a trouvé son rythme de croisière depuis la reprise du championnat et enfile les points comme les perles sur un collier. Dimanche, chez un Langeveld où manquaient trois cadres (dont Thomas Henet victime d'un accident de voiture le matin même, heureusement sans gravité pour lui) les joueurs de Pascal Kina (bien nerveux nous dit-on, au point d'enguirlander un ball boy pas assez rapide à son goût) n'ont pas fait dans la dentelle. A la mi-temps ils menaient déjà 0-1 par Juan Cruz sur stroke, après 4 minutes, et Matthew Brown sur pc. Après le repos ce fut l'avalanche avec les buts hebdomadaires et Pierre Desimpel (2) et Emile Esquelin (1) précédés d'un pc signé Justin Dubois. Total : 0-6…

Cette grosse défaite coûte au Lang sa troisième place, désormais reprise par Namur, une autre équipe en forme de ces dernières semaines (malgré la blessure de son capitaine Bastien Weicker). Les Escargots ont attendu d'être menés à la marque en deuxième période (Pierre Tomenko sur un assist de Cristian Suarez) pour réagir, via un pc de Gilles Jacob (tiens tiens !), un premier but de leur Argentin Carlos Nicito et un autre pc signé Nikitin (1-3). Une nouvelle déconvenue pour Uccle qui est maintenant au bord de la D2.