Hockey

La Gantoise se fait surprendre par l’Herakles alors que le Wellington reste en lice pour le top 4.

La surprise est venue de Lierre où la Gantoise effectuait un déplacement périlleux. Alors que les joueuses de Kevan Demartinis connaissaient un jour sans, celles de Darren Bisley développaient leur jeu en progression depuis quelques semaines déjà. Elles devront attendre la 56e minute pour traduire en but une supériorité manifeste : Simons marquait à la 56e minute. Sortant sa gardienne à quelques minutes du terme, Charlton n’eut aucune peine à transformer un pc. La défaite était logique, trop de joueuses gantoises étant en dessous de leur niveau habituel, aux dires de leur manager.

Dans le même temps, le Braxgata allait battre sans coup férir un Pingouin déjà démobilisé. Delmée réduisait la facture présentée par Bonastre, auteur des quatre buts de son équipe. L’Espagnole offrait ainsi le titre du championnat en ligne à son équipe, avant plus sans doute. La Gantoise terminera seconde, laissant filer le Brax.

Quelles seront les deux autres équipes du top 4 ? L’Antwerp a sans souci pris la mesure de Bruges en lui infligeant un sévère 0-7. Les Anversoises assuraient ainsi leur place en demi-finale. A la 5e place et attendant un faux-pas de l’Antwerp ou du Well, le Waterloo Ducks a infligé une correction au Parc : 1-10. Les Vertes s’en sont donné à coeur joie, avec tout de même un triplé pour Sinia et … le sixième but du Parc signé Sophie Turine.
Restait le gros match du jour, le Wellington jouant sa troisième finale de rang, face au Dragons cette fois-ci. La victoire était impérative s’il voulait rester quatrième et ne pas se faire dépasser par le Watducks. Les Uccloises débutaient sur les chapeaux de roue et Mejias trouvait l’ouverture dès la 3e minute. Elles imprimaient un rythme élevé, étouffant un Dragons qui limitait toutefois les dégâts. A la 10e minute, Sistermans ratait d’un fifrelin un centre tranchant. Au quart d’heure, le Dragons se dégageait et forçait un pc, contré. Le second quart voyait le Dragons reprendre un peu de rythme ; ce sera toutefois insuffisant pour empêcher un second but, Sistermans reprenant un premier essai de T. Duquesne. Juste après la pause, ce sera 3-0 avec un pc de T. Duquesne. Le Well est sur le velours et tient largement sa victoire. Il continue sa domination mais se laisse quelque peu aller et cela allait se voir avec fracas : à la 46e minute, une faute non sifflée par les arbitres voyait Tiddi réagir instantanément, transpercer la défense arrêtée et fusiller Grimard (3-1). Déstabilisées, les Uccloises concédaient deux minutes plus tard un pc que Tiddi transformait irrémédiablement. C’est la panique et le Well tentait de se reprendre : la mini-pause du dernier quart arrivait à point. Mejias et Guinotte allaient se viser le but de Van Dam, sans succès. A la 61e minute, Sistermans partait à la rencontre de Van Dam, la dribblait comme à l’entraînement et fixait le score à 4-2. Il ne suffisait plus au Well que de tenir la balle pendant 9 minutes et un autre gros pas vers le top 4 était fait. Restera la finale au Braxgata dimanche prochain : un point suffira pour garder la 4e place.

Dernier match de la journée, celui qui opposait le Victory à Louvain : les Edegemoises ont déroulé, en profitant pour sauter l’Herakles et le Dragons ; elles termineront à une honorable 6e place alors que Louvain, qui a un temps occupé la tête du classement retombé à la 9e place..