Hockey

Six ans après avoir découvert la Division A européenne à Monchengladbach, les Red Panthers (FIH14) ont remporté la médaille d’argent des championnats d’Europe à Amstelveen à la suite de leur défaite 3-0 en finale contre les n°1 mondiales néerlandaises et leurs 10.000 supporters.

Elles ont perdu dans les chiffres, mais elles ont respecté le plan qui prévoyait qu’elles jouent leur jeu en savourant ce moment historique.

Dès l’entame, les protégées de Niels Thijssen montraient qu’elles n’avaient pas l’intention de cadenasser derrière. Jill Boon et Alix Gerniers tentaient de se rapprocher du cercle de Veenendaal. Durant l’ensemble de la finale, elles n’ont pas souvent vu Veenendaal de près, mais les quelques entrées de cercle prouvaient leur volonté de jouer le plus offensivement possible.

Les Oranjes se montraient prudentes. D’Hooghe intervenait déjà après 4 minutes. Elles savaient qu’elles devaient retarder un maximum le premier but afin d’installer un début de frustration dans le camp néerlandais. Les Belges faisaient preuve d’une saine agressivité et ne refusaient pas les contacts.

Malheureusement pour les Reds, le premier but tombait à la 12e minute sur un tir croisé de van Male qui était dévié par Dirkse van den Heuvel. Le premier pc était sifflé soixante secondes plus tard. La fin du premier quart était plus compliquée.

Le mini-break était salutaire car ce premier but avait porté un coup au moral des Belges. Durant le deuxième quart, les Panthers refusaient de céder à la tentation de reculer. Elles entraient à deux reprises dans le cercle hollandais. Leclef provoquait le 2e pc à la 27e minute et Cavenaile le 3e à la 43e. Entre les deux pc, les n°1 mondiales n’avaient pas souvent inquiété Aisling D’Hooghe malgré une domination évidente.

A 29 secondes de la fin du 3e quart, l’arbitre accordait un pc provoqué par Peeters, mais le recours à la video l’annulait à juste titre.

Le but du break était signé Jonker qui était seule au deuxième poteau. Il faut souligner le travail de van Geffen sur le flanc droit.

Parmi les nombreux scenarii possibles, une défaite 2-0 sonne comme une victoire morale car les Belges ont osé jouer vers l’avant tout en tenant le choc en défense. La pression de l’enjeu ne les a pas tétanisées. Physiquement, elles ont également tenu le coup. Elles n’avaient juste pas les armes techniques pour rivaliser avec ce qui se fait de mieux sur la planète hockey. Thijssen tentait même un coup de bluff en sortant sa gardienne à 4 minutes de la fin du match afin de créer le surnombre dans le jeu. Les Hollandaises provoquaient un stroke à 52 secondes du terme alors que D’Hooghe avait pu reprendre sa place dans les buts. van den Assem scellait le score de cette finale.

Absente à la finale de World League en fin d’année, les Red Panthers devront désormais attendre le verdict de la coupe d’Afrique afin de savoir si leur 8e place des demi-finales de World League était suffisant pour disputer la Coupe du Monde à Londres l’été prochain.

Pays-Bas Veenendaal ; van Male, Leurink, de Waard, Keetels, Dirkse van Den Heuvel, Welten, van Maasakker, van den Assem, Stam, van Geffen, Puis Pheninckx, Jonker, Verschoor, Matla, Sanders, Nunnink. Belgique : D’Hooghe ; Cavenaile, Fobe, Vanden Borre, Vandermeiren, Limauge, Gerniers, Nelen, Boon, Raes, Versavel, Puis Peeters, Hillewaert, Leclef, Struijk, Weyns

Les arbitres : Mme I. Presenqui (Arg) et S. Wilson (Eco)

Les buts : 12e Dirkse van den Heuvel (1-0), 48e Jonker (0-2), 60e van den Assem (3-0)