Hockey

Le Waterloo Ducks et l’Antwerp se qualifient sur le fil pour une finale inédite.

Après sa déconvenue de la veille, le Braxgata était bien décidé à renverser la vapeur face à un Antwerp qui alignait toutes ses gloires (jeunes et anciennes). Comme le déclarait Pauline Leclef, blessée la veille, elle imaginait que son équipe n’allait pas répéter une aussi pauvre prestation : « C’était un off-day pour tout le monde. »

Course-poursuite du Braxgata

Et pourtant le début de la rencontre allait être à l’avantage de l’Antwerp qui se créait un premier pc à la 2e minute, contré fautivement par la défense. Sur le second pc, Simons s’interposait. Les Anversoises recevaient un nouveau pc, finalement modifié en coup-franc en tête de cercle. On était à la 7e minute. Le Braxgata sortait enfin de son camp à la 10e minute lorsque Nelen tirait vers le but, son envoi étant détourné en long corner. A la 11e, Picard contrait le premier pc boomois. A la 12e, Aerts et Van Haren ne pouvaient profiter de balles dangereuses. A la 15e minute, Fobe tirait un pc que Picard repoussait dans le stick d’Ikegwuonu ; sa reprise était déviée au-dessus du but. A la 17e, nouvelle intervention de Picard. Ce premier quart était équilibré avec pour chaque équipe une partie de domination.

La tendance dominatrice du Brax’ se confirmait dans le deuxième quart avec un pc à la 19e, mal bloqué, et où Picard devait se montrer à nouveau attentive. A la 21e, descente de Bonastre sur le côté droit et reprise manquée de Steenackers. La rencontre devenait tendue devant les vains efforts des locales pour percer une défense très bien groupée des Anversoises. Avec en plus quelques décisions contestées par les joueuses alors que Mr Denis et Vanden Eede n’avaient pas encore commis d’erreurs trop flagrantes. Sous la pression du Brax, l’Antwerp sortait par des contre-attaques sporadiques sur lesquelles il obtenait un double pc à la 25e minute, bien contrés par Versavel en première sorteuse. A la 30e minute, le Brax obtenait à son tour un double pc et Picard puis Van Strydonck sur la ligne repoussait une balle très chaude. La grosse pression locale allait payer. A la 35e alors que le temps était écoulé, le Brax’ obtenait un triple pc. Sur le dernier, Fobe envoyait une balle bondissante au poteau gauche de Picard : la balle rentrait (1-0)

Un seconde mi-temps folle

La reprise voyait l’Antwerp reprendre la main sur le match. Puvrez manquait d’égaliser à la 36e, Urroz voyait son tir dévié de peu. A la 40e, l’Antwerp tardait à donner un pc et se voyait siffler ‘dégager’. A la 43e, nouvel essai de Puvrez. L’Antwerp ne pouvait suivre le rythme et tentait de geler la balle : cela ne durait pas plus de 45e secondes, le Braxgata interceptant. Mais ce fut suffisant pour atteindre la fin du troisième quart.

Malgré sa lucidité, l’Antwerp devait laisser Bonsatre, Versavel, Vandermeiren et Nelen débouler sur leur côté droit, avec des entrées dans le cercle. A la 57e, c’était la bonne : Ikegwuonu recevait la balle au point de stroke et fusillait Picard (2-0). On repartait de zéro ! A part une incursion de Puvrez, les occasions étaient pour Coppey, A. Vandermeiren. Un pc plus loin pour le Brax’, on en était toujours à stricte égalité. Puis intervenait à la 67e minute une carte verte à Fobe. 10 secondes après, les Boomoises concédaient un pc. Paumen contrôlait plus ou moins la balle et envoyait un shot à l’ancienne que Simons bloquait : Urroz reprenait (2-1). L’Antwerp était qualifiée. Shae MacAleese sortait alors sa gardienne pour créer le surnombre. Le gros pressing se terminait par un premier pc alors que Delforge tentait de réclamer un dégagement (ce qui lui valut la carte jaune). Le temps était écoulé. Sur le troisième pc consécutif, Van Regemortel était en bonne position pour dégager la balle mais elle la manquait et Bonastre en profitait pour ramener le score à 3-1. On allait aux shoot-outs !

Picard la plus adroite

Qui allait avoir les nerfs les plus solides ? M. Struijk obtenait un stroke mais Van Strydonck l’envoyait sur le poteau. Puvrez, Wisniewska et Urroz convertissaient leur tir pour l’Antwerp. Seule J. Vandermeiren convertissait le sien pour le Brax alors que Picard détournait les envois de Coppey et Versavel. L’Antwerp se qualifiait !

Aucun but entre la Gantoise et le Waterloo Ducks

C’est sur un nul blanc que se terminait la rencontre. Kenneth Kesteleyn considérait que son équipe avait eu les meilleures chances de buts : « La première mi-temps fut équilibrée. Nous avons eu deux buts annulés ; sur l’un d’eux, nous sommes pratiquement sûrs que le buté tait bien avalable. Mais en dehors de cela il nous fallait marquer nos occasions ! » Asling D’Hooghe a passé un dimanche agité. « Il y a eu beaucoup d’occasions. Je pense que les défenses ont joué un grand rôle dans ce nul blanc. Les buts annulés l’étaient pour des pieds préalables. Et pour les shoot-outs, je n’avais pas peur. »

Car effectivement, il fallait aller au tiré des shoot-outs. Et là, tout le monde ratait sauf Blockmans pour les Brabançonnes ; Granatto obtenait un stroke que Vanden Borre convertissait. On allait à la mort subite et Granatto obtenait à nouveau un stroke que Vanden Borre plaçait sur le piquet. Ce fut alors à nouveau Blockmans qui se présentait et donnait la victoire au Wat’.

Résultats

Braxgata-Antwerp 3-1 : 35e Fobe sur pc (1-0), 57e Ikegwuonu (2-0), 67e Urroz sur pc (2-1), 70e Bonastre (3-1) shoot-outs 1-3 : J. Vandermeiren, - Puvrez, Wisniewska, Urroz

Gantoise – Waterloo Ducks 0-0 , shoot-outs 1-2 : Van den Borre 1, Blockmans (2)