Hockey Ce n'est un secret pour personne, le hockey en salle n'a jamais été soutenu que du bout des lèvres par la fédération de hockey en plein air.

Années après années, différents comités se sont démenés pour offrir à la communauté du hockey une compétition de bon niveau à ses nombreux pratiquants. Des pratiquants dont le nombre augmente plus vite que celui des joueurs en plein-air. La limite principale, outre celle du calendrier non extensible, est celle des salles. Ce week-end, le nouveau comité en salle va frapper un grand coup en s’intégrant au célèbre Challenge Sljivo, organisé au WEX à Marche-en-Famenne. Le Sljivo est le plus grand tournoi européen de futsal, qui en est à sa 25ème édition avec plus de 400 équipes inscrites et 35.000 visiteurs.

Une double journée de compétition de division Honneur va y être jouée sur deux terrains. Un tournoi des jeunes y sera organisé le week-end suivant avec des clinics tenus par l’équipe nationale Dames : elle y sera ‘’au vert’’, en préparation pour la Coupe du Monde. Il y aura également ce week-end là (et le suivant 3-4 janvier) des matches amicaux des Red Foxes. Piou Van den Berghe, le président du comité en salle n’en est pas peu fier. « Au niveau de nos équipes représentatives, nous focalisons tout sur les Dames qui vont à Leipzig pour la Coupe du Monde. Les jeunes pourront côtoyer nos internationales et nous ferons connaître la discipline aux visiteurs du Sljivo. L’intégration du hockey à cette manifestation est un beau tremplin médiatique pour notre sport. »

Le budget est un des gros problèmes de la BIH, le comité salle. Elle doit ne compter que sur ses propres rentrées pour organiser ses compétitions. Et sans soutien de quiconque, ni de sponsors : un héritage lourd à supporter.
Le plus gros souci, les terrains. Qu’à cela ne tienne : Piou Van den Berghe et quelques amis ont créé une asbl de promotion du hockey en salle, Sport2U. Après avoir vu le terrain du championnat d’Europe en salle à Lille, ils ont été séduits par ce revêtement. Il s’agissait d’un assemblage de plaques en plastique démontables ; son nom le Stimat. Un terrain mesure au minimum 40 mètres sur 20, plus des débordements d’un et deux mètres pour les côtés et les fonds. Soit plus de 800m² et un coût de 20.000€ par terrain. « Nous en avons acheté deux. Ils peuvent être placés facilement sur des terrains de tennis par exemple. Nous avons comme projet d’aller l’installer sur les Grand’Place des villes pour faire la promotion du hockey. C’est une superbe surface et nous l’utilisons au Slijvo. » Les deux terrains sont disposés côte à côte dans le hall 5 du WEX.

Ce week-end, le gratin du hockey belge sera à Marche, pour les deux dernières rencontres du premier tour et les décisions pour désigner les top 4 pour le titre.

En collaboration avec okey.be