Hockey

Racing: Gucasoff; Vanwetter, Lambeau, Harte, Van Rysselberghe; Truyens, Boon, Versluys; Charlier, Willems, Garcia; puis Lootens, Meurmans, de Chaffoy, Berton et Vermylen.

Braxgata: Van Rysselberghe; McAleese, Loots, Luypaert, Van Cleynenbreugel ; Baart, Adriaensen, Vanbiesen; Brouwer, Inglis, Briels; puis Coppers, Robinet, Dubois, Devis et Biekens.

Les arbitres: MM. M. Pontus et R. Tinant.

Les cartes vertes: 16ème Brouwer, 56ème Robinet.

Les goals: 4ème Charlier (1-0), 20ème Boon sur suite de pc (2-0), 29ème Luypaert sur pc (2-1), 33ème Boon (3-1), 35ème Luypaert sur pc (3-2), 53ème Luypaert sur stroke (3-3), 61ème Boon sur pc (4-3), 65ème Brouwer (4-4).

Ce jeudi soir, le Racing affrontait le Braxgata en match décalé de la 11ème journée au Vivier d'Oie. Initialement, le match était programmé le 18 fevrier 2018. Le Racing, qui compte le double de point de son adversaire du soir, avait l'occasion, en cas de victoire, de recoller au Watducks à la première place du classement.

Le Racing était très entreprenant en début de match. Charlier, sur une superbe passe de Truyens , ouvrait le score dès la 4ème minute. Le début de match était clairement à l'avantage des rats. Un pc de Boon était sorti par Van Rysselberghe. Truyens y allait aussi de son tir, qui passait à côté du but. Timorés, les Boomois sortaient un peu de leur boîte et Inglis tirait en revers, sans pour autant inquiéter Gucasoff qui passait un début de match tranquille. Juste avant la fin du Charlier ne pu doubler l'avance du Racing.

Le Racing continuait sur les mêmes bases, et Charlier tirait au but. Van Rysselberghe repoussait sur un joueur du Racing. L'arbitre sifflair t pc. Le sleep de Harte était arrêté mais Boon, qui avait bien suivi, doubla l'avance des siens. Le Brax s'en remettait au talent de Luypaert qui réduisait le score sur pc à la 29ème. Willems déboulait sur le côté droit et rentrait vers Charlier qui ne pouvait conclure. A la 33ème, Boon, sur une autre planète en ce début de match, récupérait la balle dans ses 25, accélèrait, passait son défenseur et armait à plat en revers, hors de portée de Van Rysselberghe. Les Ucclois reprenaient leurs aises. Mais juste avant la mi-temps, Luypaert, sur pc, redonnait espoir au Brax.

Le Brax revenait avec de bonnes intentions. Un tir en revers de Brouwer était judicieusement dévie par Gucasoff. Le Racing répliquait par Boon et Charlier mais ça ne rentrait pas. Le Brax obtenait un pc en fin de troisième quart: pas de trois sur trois pour Luypaert et le Brax. La phase était stoppée. Mais sur le long, le Brax obtenait un stroke. Pino Luypaert gagnait son duel et ramenait les deux équipes à égalité juste avant le dernier quart.

Le Racing se montrait plus volontaire que dans le quart précédent. Boon et Charlier amenaient le danger devant le but du Brax mais sans concrétiser. Les rats obtenaient un pc, qui était soit mal donné soit mal arrêté, c'est selon. Mais sur la suite de l'action, les rats obtenaient un nouveau pc. L'occasion était trop belle. Boon, d'un sleep puissant remettait le Racing devant au score. Jim Briels avait l'égalisation au bout du stick mais il tirait trop haut. Brouwer se mettait au diapason de Luypaert et égalisait d'un beau tir. Il restait moins de 5 minutes à jouer. Un nouveau pc était sifflé pour le Racing. Il ne donna rien. Les arbitres donnaient les derniers coups de sifflet de la rencontre. Si le Racing a quelque peu galvaudé en première mi-temps, le Brax a été courageux et volontaire. Ce fut une belle propagande pour le hockey.